J'écris en ce début de mois afin de passer le bonjour à mes fidèles lecteurs, ma foi de plus en plus nombreux ! J'en profite pour faire le point sur mes précédentes analyses ( qui je le rappelle sont personnelles ).

L'euro a touché son objectif à 1.30 ( http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/02/06/26345496.html ). A ce niveau faire des prévisions est complexe, néanmoins je vais tenter d'expliquer pourquoi selon moi le creux sur l'euro n'a pas encore été touché.

En effet le CAC 40 est dans une phase d'hésitation depuis sa baisse ( http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/01/30/26290559.html ). Ainsi bien le CAC ne soit plus à son sommet, le marché est partagé entre une inertie optimiste et haussière, et une crainte réaliste baissière. Plus concrètement les éléments haussiers ( la crise est finie, la sortie de crise s'annonce, la croissance revient,... ) font face à des éléments baissiers ( les statistiques montrent que la crise n'est pas finie et que la sortie de crise sera longue, d'ailleurs même les gouvernements l'ont confirmé (1)...). Et, en essayant d'être objectif, il me semble toujours que la hausse des actions fin 2012-début 2013 avait été poussée presque exclusivement par des injections de liquidités ( depuis les banques centrales et via les banques commerciales ) sans vraie conviction mais plutôt pour "suivre" le marché ; ces liquidités n'ayant guère d'autres endroits pour aller que vers les actions. Effectivement, je répète que les obligations ne peuvent que descendre car leur rendement est misérable alors que les tensions sur les taux augmentent, et même la Fed a de plus en plus de mal à y résister. Les placements monétaires voient leur risque croître avec un rendement quasiment inchangé et donc pas très élevé, tandis que la situation immobilière se détériore, principalement en France, contrairement aux prévisions rassurantes que nous faisaient les notaires et agents immobiliers l'an dernier... Encore une fois il ne reste que les matières premières pour protéger son patrimoine mais elles sont sous tension à court terme à cause du risque de récession. Les métaux précieux devraient en principe être soutenues sur le long terme grâce à leur valeur monétaire.

On voit clairement une forte volatilité sur le CAC témoignant d'une panique vendeuse affrontant une euphorie acheteuse. Laquelle a raison ? J'ai déjà donné mon point de vue sur le plan fondamental ( http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/02/21/26471620.html ). Désormais la cure d'austérité aux USA se précise ( http://www.boursorama.com/actualites/les-etats-unis-au-bord-d-une-cure-d-austerite-massive-d739583291b2a485ad095211c242e28e ). Sur le plan technique, on sait que les périodes d'hésitation survenant à proximité d'un sommet sont en général annonciatrices de baisse. Mes oscillateurs et indicateurs montrent clairement que le CAC a entamé une consolidation comme prévu et que celle-ci n'est sans doute pas terminée. Le NASDAQ en prend la voie, et le djia a étrangement rebondi hier et avant-hier, créant une belle divergence baissière ( aurions-nous eu un buy-off hier ? A confirmer ce soir ! ). En outre, il est notable que le djia n'a fait rien d'autre que tester hier son sommet de 2007 à 14149 ( il était parvenu le 9 octobre 2007 à toucher 14166 ). De surcroît je constate de forts délestages le 25 et le 28 février, donc sur les 2 derniers sommets, laissant bien entendu soupçonner une distribution ( de gros investisseurs se débarassent de leurs actions ).

Bref, mes analyses me conseillent de rester le plus à l'écart possible de ces indices ( même si en ces temps de forte volatilité et de manipulations, il est possible d'avoir des surprises ).

Quant aux métaux précieux, ils sont au fond du trou ! Toutefois j'entrevois plusieurs élements haussiers. Sur le plan technique, ils sont survendus et de petites divergences haussières voient le jour. Voir aussi : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/02/15/26424157.html. En pratique, si les actions continuaient leur baisse ( CAC ) ou consolidaient ( NASDAQ et DJIA ), il est très probable que l'euro baisserait et que l'or monterait ( en dollars et encore plus en euros ). En effet les liquidités se retirant des actions iraient sans doute se reporter sur l'or. Après une prétendue phase de délaissement de l'or sous prétexte d'un retour de la croissance, l'or pourrait de nouveau être considéré comme un refuge si les perspectives de croissance se dégradaient.

En conclusion, comme je crains une baisse des actions à court terme ( puis sans doute un ou plusieurs rebonds avant un éventuel krach : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/02/20/26466004.html ), il est à prévoir que l'euro continue sa baisse ( le prochain support est à 1.27 ). Aussi nous pourrions voir les actions baisser, l'euro baisser et les métaux précieux ( notamment l'or ) monter, surtout en euros. J'avoue cependant que compte tenu de la manipulation et de la volatilité des marchés, mon indice de confiance n'est pas très élevé ( 50 % ). Disons donc que ce scénario est à considérer à court terme mais n'est pas certain. A plus long terme, j'envisage le même scénario, à moins d'un miracle ( c'est à dire de fortes dévaluations monétaires non compétitives : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/02/21/26471620.html ). Enfin si je devais me tromper dans ce scénario, il me semble que même si les métaux précieux devaient consolider davantage, je garderai confiance à long terme ( http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/12/28/26010397.html ).

(1) Je ne commenterai d'ailleurs pas les annonces sur la situation économique française, européenne et mondiale des gouvernements, médias et pseudo-économistes que je trouve ridicules puisque j'avais déjà commentées il y a plus d'un an leurs prévisions rêveuses ; en fait j'avais prévu il y a plus d'un an ce que les statistiques montrent maintenant de même que j'avais prévu depuis 2003 les crises de 2008 et 2012 dans le monde, en Irlande, en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Italie ( avec un petit clin d'oeil à mes amis qui me lisent et qui ont eu l'amabilité de me le rappeler ces derniers temps...). Je rappelle donc que selon mes prévisions d'il y a 10 ans, les prochains sur la liste seront la France, l'Allemagne, les USA et le Japon ( pour ne citer que les principaux ). http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/11/09/25536987.html