La lettre de l'Economie

L'objectif de ce blog est de donner mes réflexions et prévisions personnelles sur les marchés financiers. Elles servent à montrer mon point de vue sur ce qui se passe dans le monde, et non à inciter les lecteurs à faire des placements. Je ne donne pas de conseil financier et vous ne pourrez pas me tenir pour responsable pour les placements que vous ferez. Si vous souhaitez faire des investissements, faites vous-même vos analyses et contactez des professionnels de la finance.

Posté par yapidoo à 18:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 novembre 2019

Démographie et taux d'intérêts

J'ai pas eu beaucoup de temps ces dernières semaines. Je me permets de mettre à toute vitesse quelques vidéos.

La première me paraît pertinente sur les liens entre démographie et taux d'intérêt. L'explication est factuelle et il est dommage que l'on ne prenne pas en compte les causes et conséquences sociales ou sociologiques, culturelles, politiques de cette démographie.

En outre, elle paraît partisane ( et du côté des banques ). Elle ne parle pas du sur-endettement, de la titrisation, etc. Néanmoins, je vous conseille cette vidéo car la démographie est un élément essentiel de la crise actuelle.

Un point de vue un peu différent ( maintes fois rabâché mais les actualités confirment les prévisions passées ) :

 

 

Posté par yapidoo à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Pétrole et géopolitique : la suite

Je commence un nouvel article plutôt que d'embrouiller les précédents :

- sur la géopolitique au Moyen-Orient

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/14/37711148.html

- pour ma part j'ai vendu mon pétrole WTI et Brent cette semaine avec des pv de 50-60 %. Cela m'embête quoiqu'il me reste de très petites lignes sur les valeurs pétrolières. En effet, je redoute une consolidation sur les actions, et donc probablement sur le pétrole.

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/27/37744237.html

- les triangles étaient imparfaits et surtout non validés ( donc j'avais une stratégie offensive mais risquée ). Il faut surveiller mais à court terme, je redoute un repli, je vais donc patienter. J'en reprendrai peut-être plus tard. En effet j'avais aussi évoqué le fait que les actions étaient désormais haussières ( jusqu'à signal contraire, notamment si nous étions en train de constituer la tête d'une ETE ; mais je ne dis cela qu'à titre d'exemple car nous n'y sommes pas )

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/14/37712475.html

Toutefois cette stratégie m'a couvert contre la hausse des actions, que je n'imaginais pas si longue et si ample.

Bref, j'espère donc que ma prévision va se réaliser : à savoir consolidation des actions, et surtout des matières premières. Ainsi je pourrai me positionner.

CEPENDANT, je prends un risque en vendant le pétrole car la situation géopolitique ne s'est pas arrangée même si personne n'en parle ! Ainsi, il semblerait que l'Iran prépare sa défense ! Oui je préfère dire qu'elle prépare sa défense plutôt que de tomber dans la propagande mondialiste : "Les méchants Iraniens vont nous attaquer". Il est plus qu'évident, comme vous avez pu le voir dans les précédents articles, que les Iraniens sont attaqués et menacés presque de toutes parts : Israel, Arabie, USA, Turquie, etc... Il est tout aussi évident que leur réponse signifie simplement "nous sommes prêts à nous défendre"... Et le problème c'est qu'en effet ils seront prêts à tout en cas d'attaque. Par conséquent, je ne serai pas étonné de voir pousser des champignons ( nucléaires ) cet hiver ! J'ironise car cet hiver ce sera sans doute trop tôt...

Enfin, il est encore évident que l'Iran est une cible désignée depuis... des décennies ! J'ai déjà explique maintes fois comment et pourquoi l'Iran sera le siège d'un conflit, que les Iraniens le veuillent ou non ( et ils ne veulent pas, mais eux ne sont pas lobotomisées comme en Occident, donc ils savent à quoi s'attendre, et c'est pourquoi ils s'y préparent )

https://insolentiae.com/tensions-phase-2-liran/

Du coup, à titre très hypothétique, je me demande si l'on n'aura pas une fin d'année en consolidation boursière, une chute du pétrole ( donc j'achèterai à ce moment là ) puis nouvelle crise géopolitique au Moyen-Orient et flambée du pétrole ( et de l'or ).

PS : Je redis qu'il y aura sans doute des placements plus intéressants que le pétrole, ET que l'attrait pour le pétrole ne viendra pas de la demande ( qui est faible pour le moment et devrait le rester à CT/MT ) mais de deux autres facteurs. Ces facteurs ont été omis par Delamarche ( qui n'a pas vu venir non plus la hausse des actions ) : la géopolitique ( nous pourrions avoir un choc pétrolier en cas de conflit, et de nombreux pays producteurs dont les USA auraient intérêt à voir les cours flamber ), et la rotation sectorielle dans les matières premières ( car les obligations ne rapportent plus ou perdent de l'argent, et sont en bulle, idem pour le monétaire, l'immobilier est un refuge mais il est cher, les actions aussi ).

Pas de pénurie en vue pour le pétrole : https://insolentiae.com/liran-decouvre-un-gisement-enorme/

Posté par yapidoo à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

05 novembre 2019

Le point sur les marchés:

Publié avec un peu de retard, et pas totalement terminé... Je terminerai quand j'aurai le temps !!!

 

Ma stratégie de couverture ( contre une chute des actions ) a été médiocre. Cela m'a fait perdre de l'argent ; mais c'est la nature d'une couverture : on paie pour se protéger d'un risque et si ce risque ne survient pas, on a payé pour rien ! Ca a été le cas. En contre-partie, les métaux précieux ont consolidé MAIS ils n'ont pas repris la baisse. Donc même si à Court Terme je suis dans le mauvais sens, le tout est plutôt positif. Et surtout, je suis optimiste ca la situation se clarifie enfin, et elle concrétise ce que j'attendais depuis des années...

J'ai voulu jouer la sécurité, ce qui n'était pas aberrant ni sur le fond ( je limite les risques ), ni sur la forme ( les données fondamentales sont mauvaises et l'AT donnaient des signaux de vente ). Même si - encore une fois - jouer la sécurité ne m'a pas permis de faire des gains, au contraire.

Actuellement tous mes ordres STOP ont été activés, donc je n'ai plus de position baissière sur les actions ( il me reste juste un peu de BX4 que je pense vendre bientôt car j'envisage quand même une consolidation sur les actions ).

Je dis bien consolidation ! Il semble que la situation confirme mon préssentiment : le marché actuel s'apparent à celui de 2015-2016 :

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/27/37744237.html

Il s'en était suivi une longue hausse... Le scénario devrait se reproduire car graphiquement les indices sont haussiers ou ne sont plus baissiers ( JE NE DONNE PAS DE CONSEIL ! Ce n'est que mon avis ).

- L'AT est plutôt haussière sur les indices action

- les investisseurs étaient trop pessimistes ( ce qui était suspect d'un point de vue contrarien )

- Les banques centrales baissent leurs taux, ce qui va soutenir ce marché

- Les banques centrales injectent, idem

- Les taux d'intérêt sont négatifs dans certaines régions ( je distingue de la baisse des taux, car les implications ne sont pas les mêmes en réalité )

Je ne vais pas redévelopper les conséquences de ces faits, car cela fait 15 ans que j'en parle. Néanmoins, depuis quelques semaines ou mois, je décèle ( enfin ) le début du phénomène d'hyperinflation que j'ai évoqué ces dernières années. Ces dernières années, ce phénomène était théorique ( bien qu'il se soit déjà produit en d'autres temps ), mais depuis quelques mois, il devient aussi réalité.

En d'autres termes - et encore une fois je résume car je l'ai déjà expliqué - nous n'assistons pas à la formation de bulle sur les actions ou autres actifs, mais à un dégonflement de la bulle monétaire ( ce ne sont pas les actifs qui montent, c'est la monnaie qui baisse ), elle même liée à la bulle de la dette, ET DANS CE CONTEXTE, il n'est pas possible de définir la valeur d'un actif car l'instrument de mesure ( la monnaie ) n'est pas stable ( ce qui est problématique sur le plan de la "philosophie" monétaire : une monnaie dont la valeur n'est pas stable n'est pas une bonne monnaie ( NDLR : l'or est en principe une monnaie stable )... pour le peuple en tous cas, mais pas pour les Etats puisque ce sont eux qui définissent la valeur de la monnaie comme ça les arrange politiquement ). Du coup, le problème survient quand le peuple se rend compte qu'il se fait pigeonner et du coup, il se réfugie sur tout - excepté la monnaie. C'est ça l'hyperinflation.

Mais il existe une monnaie non dévalorisable ( l'or et assimilés )

C. Sannat explique aussi la montée des actions à sa façon :

Il considère donc que les actions deviennent une sorte "d'obligation" quand les taux sont négatifs... Mais on pourrait dire la même chose pour les matières premières, et en fait, ce serait encore plus vrai pour elles, surtout que leurs valorisations sont très basses.

 

Produits agricoles :

Je me suis surtout intéressé aux métaux précieux, et maintenant je commence à m'intéresser au pétrole et aux métaux de base, n'en déplaise à Olivier Delamarche...

Cependant, je fais un point sur les produits agricoles... qui ne semblent pas en grande forme ! Comme j'ai beaucoup d'humour ( noir ), je dirais que nous sommes encore très très très loin de la pénurie alimentaire tant rabâchée depuis des années par les comploteurs ( NDLR : ce sont les opposés des complotistes, LOL ). Je dirais donc que nous sommes plus en situation de sur-production alimentaire ! Et encore, beaucoup de surfaces agricoles ne sont pas exploitées, et beaucoup d'agriculteurs cessent cette activité... En outre, il me semble de ce fait normal que de nombreuses zones de culture soient converties en surfaces pour des activités plus rentables.

En mai 2019, les prix agricoles à la production ralentissent sur un an (+3,8 % après +4,7 % en avril) ( NDLR : mais regardez le graphique sur plus long terme ) :

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4182101

Recul des prix mondiaux des produits alimentaires en août

https://www.terre-net.fr/marche-agricole/actualite-marche-agricole/article/recul-des-prix-mondiaux-des-produits-alimentaires-en-aout-1395-151689.html

 

Métaux précieux :

En cherchant les sociétés du secteur des matières premières en Europe, j'ai trouvé en haut du palmarès les valeurs ci-dessous ( je ne mets pas tout le palmarès, mais je constate que la plupart des valeurs au top sont anglaises... malheureusement. Néanmoins les excellentes performances me confortent dans mon positionnement.

 
Société                                                     
Secteur                                   
Cours
 
Varia.
Varia. 5j   
Varia.jan
   Capi.
 (M$
EURASIA MINING PLC GBp  Métaux et minéraux précieux 2.725 Cours en différé. 29.76% 51.12% 443.43% 90       
SERABI GOLD PLC GBp  Or minier 87.5 Cours en différé. 2.34% 3.86% 146.48% 67
SYLVANIA PLATINUM LIMITED GBp  Métaux et minéraux précieux 39.25 Cours en différé. 6.08% 17.16% 141.54% 143
TRANS-SIBERIAN GOLD PLC GBp  Or 86 Cours en différé. -1.71% -4.44% 138.89% 97
HORIZONTE MINERALS PLC GBp  Sociétés minières intégrées 4 Cours en différé. -1.72% 3.90% 111.64% 75
JUBILEE METALS GROUP GBp  Exploitation minière de platine 4.5 Cours en différé. 1.12% 4.65% 87.50% 108
ANGLO ASIAN MINING PLC GBp  Or minier 148 Cours en différé. 5.71% 10.86% 68.95%

219

 

Métaux de base :

Nickel : +++

Près des deux tiers du nickel sont utilisés pour la fabrication d'acier inoxydable, notamment dans les secteurs de la construction et des transports. Le métal est également utilisé dans la fabrication d'autres alliages, de plaquages ou encore de certains types de batteries

Plomb : +++

En 2004, les batteries au plomb, destinées à l’automobile ou à l’industrie, représentent 72 % de la consommation de plomb (53 % automobile, 19 % industrie). Les pigments et autres composés chimiques représentent 12 % de la consommation. Les autres applications (alliages pour soudures, tuyaux et feuilles, munitions, etc.) 16 %.

Ferro - Manganese : ++

Près de 90 % de la production de manganèse est utilisée pour la préparation d'alliages ferreux et non-ferreux. On le retrouve, encore principalement dans les aciers.

 

Zinc : ///

Utilisé pour la galvanisation (protection du fer) : 50 % ; fabrication de laiton et du bronze : 17 % ; alliages d'aluminium (Zamaks, Kayems) : 17 % ;

Cuivre : ///

Aluminium : ---

2. Cibles possibles :

Au Plata MG :

Produit principalement Plomb, Zinc, Or, Argent

Jacquet Metal Service FR0000033904

JCQ figure parmi les 1ers distributeurs européens d'aciers spéciaux. Le CA par famille de produits se répartit essentiellement comme suit :
- aciers mécaniques (51,4%) : barres en acier au carbone et en acier prétraité, tubes rodés, etc. ;
- produits longs en aciers inoxydables (25,8%) ;
- tôles quarto inox et aciers anti-abrasion (22,8%) : tôles en acier allié, tôles perforées, barres de broyeur, pièces moulées au manganèse, etc.

Eramet :

Eramet, groupe minier et métallurgique mondial, est un acteur clé de l'extraction et de la valorisation de métaux (manganèse, nickel, sables minéralisés) et de l'élaboration et la transformation d'alliages à forte valeur ajoutée (aciers rapides, aciers à hautes performances, superalliages, alliages d'aluminium ou de titane).

Imerys :

A revoir dans 1 an...

Viohalco SA VIO BE0974271034 ( pour la diversification hors France LOL ) :

Pour l'instant, rien. Surveiller ETEI

 

PS : je ne donne pas de conseil pour prendre position. Je ne fais que passer en revue rapidement ce secteur

Posté par yapidoo à 08:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

27 octobre 2019

Le péché d'orgueil

Après avoir lu O. Delamarche critiquer ( insulter serait plus approprié ) avec mépris un de ses auditeurs, je voudrais faire un point sur cet homme qui n'a jamais brillé ni par ses analyses ( souvent tardives ; globalement justes sur le plan fondamental mais totalement fausses sur le plan technique et temporel, ni par ses performances sur les marchés financiers qu'il prétend si bien connaître...

En fait, je suis tombé sur cette vidéo :

1. O. Delamarche parle vaguement de la géopolitique, mais finalement il élude le sujet, ou le minimise ( "pour le moment, ya pas de tensions (...) en cas d'incident, ça va bloquer la production 3 jours" ). Tout simplement, hallucinant !

https://nos-medias.fr/video/les-etats-unis-ont-organise-la-contrebande-du-petrole-syrien-affirme-la-defense-russe

 2. J'ai expliqué mon opinion ( personnelle / ce n'est pas un conseil ) : la prochaine bulle se fera probablement sur les matières premières. J'ai trouvé ( mais pas publié ) d'excellents signes haussiers sur diverses matières premières et valeurs minières. C'est surprenant .

3. Techniquement sur le brent : on ne peut pas conclure à un retournement haussier pour le moment mais il y a déjà de nombreux signes d'achat ( spéculatif ). On en aura la validation plus tard... ou pas...

4. Sur les marchés actions : nous avons encore eu une belle fièvre haussière ce jour... J'ai l'impression que plus personne ne comprend cette hausse, même les plus optimistes. Il y a beaucoup trop d'avis baissiers : pour un contrarien, c'est le signe que nous ne sommes pas au sommet. En fait, il me semble que la situation est plus complexe : le marché est tellement manipulé ( par des robots, par des annonces, mais surtout pas d'immenses liquidités qui abreuvent le marché, et c'est du jamais-vu ) qu'aucun élément fondamental ne peut expliquer ces valorisations !

Techniquement, l'analyse est très dure aussi, car les marchés manipulés ne respectent pas beaucoup les règles de l'AT : on a vu des hausses sans volume se poursuivre de manière prolongée et rectiligne, sans consolidation ! On voit les marchés chuter 1 à 2 minutes avant la clôture, ou monter en ligne droite en séance sans raison... On voit des changements d'angle impromptus ou des résistances rompues sans raison ni volume...

Toutefois... Je n'ai toujours pas de signal de retournement baissier sur les indices américains. Leur aspect n'évoque ni vraiment une hausse ni une baisse. En fait, il m'évoque seulement le marche de 2015-2016... A la réflexion, il est probable que le marché aurait du craquer à l'époque, mais il a été sauvé du déluge... Je me demande si cela va être de nouveau le cas. En pratique, nous avons un triangle où la force croissante des acheteurs est visible depuis janvier 2019. Les vendeurs eux aussi accentuent la pression sur les sommets. Les chances de hausse et de baisse sont de 50-50... Mais en cas de baisse, il semble que les banques centrales réagiront pour soutenir le marché. En cas de hausse, le marché peut repartir comme en 2017...

On dirait que cette fois le système veut éviter un autre scénario façon 2008... à tout prix !

Sur les actions européennes, c'est encore plus optimiste puisque le CAC a débordé son sommet ! Il retourne dans le no-man's land : il n'a plus d'obstacle à la hausse !

... Mais ça ne veut pas dire qu'il va monter à CT : il pourrait quand même consolider. Ce que je veux dire, c'est qu'à LT, on n'a pas encore de signe baissier...

Donc l'action des banques centrales est efficace : elles déversent des liquidités qui font monter le marché... Il va y avoir une nouvelle bulle... Mais sur quoi ? J'ai mon idée

 

 

Posté par yapidoo à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 octobre 2019

Marché plat

Les marchés stagnent ( d'une manière qui me stupéfie ) depuis une dizaine de jours. Depuis le début de semaine, on attend la réunion de la BCE, diverses statistiques ( qui pour le moment restent mauvaises et empirent ), et probablement la "conclusion" du Brexit le 31...

Néanmoins, on a de mauvais signes et la vidéo ci-dessous montre bien que le marché actuellement est sur-évalué quoi qu'en disent les banquiers :

 

Une autre vidéo de C. Gave qui présent un indication intéressant, le MSCI World :

 

Posté par yapidoo à 14:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 octobre 2019

Un point sur les matières premières

Il me semblait que beaucoup de matières premières présentaient une configuration graphique similaire, donc j'ai jeté un coup d'oeil aux indices. D'abord, le CRB. Désolé mais suite à un bug, mes tracés ont disparu ; ce n'est pas bien grave. On voit un petit rebond. On voit qu'on est sur un creux. On voit les MM et si l'on applique la méthode Wenstein, on conclut à un retournement haussier. La tendance haussière n'est pas encore effective.

 

 

Un autre indice, le CBOM, sur une plus longue période remontre ce creux, montre un support. Pas de tendance haussière non plus pour le moment...

 

Néanmoins tout cela est bien tentant, non ? Un creux, un retournement possible... J'aurais bien du mal à vous expliquer cela par le mécanisme de rotation sectorielle qui ne fonctionne plus.

(...)

Nous serions actuellement dans la période de récession :

"Les excès d’optimisme de la période de boom se heurtent généralement à un moment ou à un autre à la réalité (la croissance des entreprises commence à ralentir ou n’est pas aussi bonne qu’anticipée, les consommateurs et investisseurs ne peuvent se surendetter à l’infini pour alimenter la croissance, et les banques centrales interviennent en relevant les taux d’intérêts pour éviter une surchauffe du système). Les profits commencent à décliner par rapport aux anticipations, les surplus des entreprises sont mis sur le marché à prix cassés car ils ne trouvent pas preneur, les profits en berne sont synonymes de licenciements pour couper les coûts, le chômage augmente, il y a une pression baissière sur les salaires : c’est la récession. Ces périodes sont généralement très mauvaises pour les investissements « risqués », et les placements plus défensifs sont à privilégier."

https://www.cafedelabourse.com/actualites/comprendre-cycles-boursiers-pour-mieux-investir

Ce qui explique que les matières premières sont au creux et les obligations très chères ( peut-être pas encore au sommet car tant que les taux peuvent baisser ou devenir "encore plus négatifs", elles peuvent encore monter... à vos risques et périls ). Les actions... Ben en fait, c'est pareil, car actuellement les marchés actions suivent la politique des banques centrales... Il y a un déphasage...

Voici le schéma théorique :

Décalage des cycles des taux, des actions, du PIB et des matières premières

Et là vous allez me dire : les matières premières vont chuter !

Oui, si tout se passait de manière traditionnelle... Sauf que depuis 20 ans environ, nous vivons dans une économie "spéculative" ou de bulle : la forte masse monétaire passe d'un marché à l'autre. Il y a eu la bulle des TMT, puis la bulle de l'immobilier, puis la bulle sur le pétrole et les bancaires, puis la bulle obligataire... Le problème sous-jacent étant la bulle de la dette, la bulle des dérivés et titrisations, la bulle monétaire... Et désormais nous avons la bulle de TOUT !

Tout va bien Madame la Marquise mais je vous mets au défi d'acheter des actions "au creux" :

SAUF QUE... finalement... tout n'est pas en bulle ! Les matières premières ne sont pas "en bulle". Mais à mon humble avis, c'est le seul secteur dans ce cas...

La première question à 1000 milliards est "où se formera la prochaine bulle ?"

Pour l'instant, où va l'argent ? Sur les obligations car les banques centrales promettent des baisses de taux... La deuxième question à 1000 milliards est : "jusqu'où les taux peuvent baisser ?", car le jour où les taux arrêtent de baisser, il se passe quoi ? Tout le monde revend ses obligations, et pour mettre les fonds où ? Alors oui, à ce moment là, les actions auront peut-être kraché... l'immobilier, on ne sait pas car il sert de refuge...

Oui, oui, bien sûr des ânes à liste auront toujours plein d'arguments... Mais vous, que feriez-vous dans cette situation si vous étiez Warren Buffet ?

https://www.atlas-mag.net/article/berkshire-hathaway

 

Posté par yapidoo à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 octobre 2019

Prévisions 2020

Suite à un bug je reprends mais sans intro :

Voir mentions légales : je ne donne pas de conseil

1. Géopolitique

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/14/37711148.html

Les dernières nouvelles rapportent qu'un tanker iranien a été attaqué par un "gouvernement". L'hypothèse la plus évidente est une attaque de l'Arabie, mais il existe aussi l'hypothèse d'une attaque d'Israel. Ces deux pays sont protégés par les USA, ce qui explique qu'il n'y a pas eu de réaction pour le moment. Cependant, les Iraniens, même acculés, devraient réagir, peut-être secrètement, et ils peuvent le faire, soit au Yémen, soit en Syrie. Les USA ne devraient pas déclencher de guerre tant que Trump est au pouvoir. Il se contente de menaces, ne voulant pas d'intervention militaire. Mais ce ne sera pas le cas avec les socialistes ( démocrates ). Or les élections présidentielles auront lieu le 3/11/2020, et d'ici là, il ne faudra pas s'étonner que certains aient intérêt à faire monter les tensions au Moyen-Orient...

Mais le pire dans l'histoire, c'est la présence d'armes nucléaires américaines en Turquie...

https://insolentiae.com/comprendre-trump-kurdes/

La crise sera t'elle la cause ou la conséquence d'une guerre ? C'est une question sans intérêt car tout comme la question de l'oeuf et de la poule, tout dépend d'où l'on se place... Néanmoins, en toute objectivité, les deux phénomènes sont et resteront intimement liés, et je ne veux pas rentrer dans la polémique.

La Turquie attaque les Kurdes, ce qui va déstabiliser la région. Tout d'abord, notons que cela pourrait pousser l'Iran à réagir. Mais, rappelons surtout que cela provoquera sans doute à moyen-long terme ( 1 an ou 2 ) une recrudescence des attentats islamistes de "déséquilibrés" ( il ne faut pas stigmatiser ) en Occident :

https://nos-medias.fr/video/patrice-francheschi-dans-un-ou-deux-nous-aurons-des-attentats-islamistes-de-masse-en-france

Même Attali ose parler de guerre civile en France :

https://www.francetvinfo.fr/economie/medias/video-on-ne-peut-pas-aller-sur-cnews-une-chaine-qui-pretend-faire-son-audience-sur-un-comportement-raciste-estime-jacques-attali_3666301.html

En parlant de guerre civile, je rappelle que je l'avais déjà évoqué sur ce blog il y a plusieurs années, car depuis plusieurs années, les banques commerciales ont intégré ce scénario dans leurs prévisions économiques...

2. Matières premières

Je ne discuterai que des métaux précieux et du pétrole.

Si conflit il y a, j'ai déjà expliqué que cela profiterait à de nombreux pays producteurs car le pétrole monterait beaucoup...

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/14/37712475.html

Mais cette hausse du pétrole aurait un impact sur l'économie mondiale car le prix de l'énergie deviendrait handicapant, en particulier pour la Chine ou pour l'Europe ( hors Europe du Nord ). En clair, une flambée du pétrole servirait d'argument à une récession mondiale. Toutefois cette récession serait beaucoup mieux vécue dans les pays producteurs.

Un conflit aurait aussi un impact favorable sur les métaux précieux. Cet impact serait amplifié par les politiques monétaires des banques centrales.

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/19/37724167.html

A moyen terme, il est difficile d'envisager une inflation ( hors énergie ), mais à long terme, oui, du fait de la politique monétaire des banques centrales.

PS : je me permets une précision pour les plus expérimentés : avec des taux négatifs, et avec les injections monétaires que font les BC, les matières premières ( comme l'or ) deviennent un placement intéressant car contrairement aux obligations ( qui sont chères avec un rendement négatif ) ou aux actions ( qui sont chères et risquées ), les matières premières ne sont pas chères. Elles pourraient donc monter...

Sur le QE actuel ( sept 2019 aux USA ) : https://insolentiae.com/crise-du-repo-cest-la-dette/

3. Société

Les peuples du monde entier s'appauvrissent ( c'est une des conséquences de la mondialisation ). Des émeutes ont lieu un peu partout... En France, nous avons eu les "gilets jaunes".

Une récession, une flambée du pétrole, des taux d'intérêt négatifs vont raviver la colère sociale. Mais comme l'indiquait C. Sannat dans la précédente vidéo, tout cela est prévu et demeure, aux yeux des dirigeants, relativement bénin face au risque d'éclatement du système financier...

Donc il ne se passera pas grand chose : beaucoup de promesses, quelques cadeaux futiles ( on donne d'un côté ce que l'on reprend de l'autre )... De toutes façons, cette fin d'année et l'année 2020 verront des grèves et des manifestations sous la direction de syndicats. Or le rôle des syndicats est de canaliser la révolte populaire afin de la stériliser.

La Société arrive dans un état de décadence sans précédent ( je ne dis pas cela par pure méchanceté, mais je pense que cela indique une fin de cycle ) :

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/06/37689614.html

Le gouvernement recommence les sondages sur la question des retraites, alors qu'il avait déjà interrogé le peuple il y a 2 ans ! Bref, les retraités vont encore trinquer... Mais les cotisants aussi... Pour les autres, c'est plus compliqué. Les chômeurs ont déjà eu leur dose mais il n'est pas à exclure de nouvelles pénalités à leur encontre. Les malades, les femmes et les handicapés devraient être préservés pour des raisons démagogiques.

PS : Je viens de trouver cet autre article sur un sujet que j'avais oublié, le service public en plein effondrement ( car le socialisme s'écroule du fait de sa gestion déplorable, mais comme nous vivons dans un socialisme libéral, le privé devra prendre le relais sous une pluie de taxes et d'impôts ) :

https://insolentiae.com/lhopital-va-seffondrer/

4. Europe

Pour l'instant rien n'est clair mais le Royaume Uni va sortir de l'UE, avec ou sans accord, et, probablement, le Royaume-Uni pourra plus facilement réagir face à la crise qui arrive, surtout s'il a une monnaie solide et non un "euro" de merde !

PS : trouvé ça, https://insolentiae.com/brexit-le-discours-surrealiste-de-la-reine/

L'UE, en plus d'être responsable en grande partie du marasme économique, financier et social, va sans doute engendrer trop d'inerties. Le manque de projet commun, les désaccords, les disparités, les lenteurs bureaucratiques auront un effet très délétère.

Beaucoup de pays européens sont déjà en train de dégringoler dans le ravin. Ils devraient s'entraîner les uns les autres... Comme en escalade, celui arrivera à couper la corde sera sauvé.

La Catalogne l'a très bien compris... Et elle a aussi compris que la méthode pacifiste est inefficace face à des bureaucrates cyniques ( voir la "cynocratie" )

PS : après avoir rédigé ce billet, je suis tombé sur cet article intéressant, et qui confirme tout à fait ma pensée : la France, en particulier, s'est crue plus maligne que les autres en espérant faire réussir le socialisme, qui avait déjà échoué partout ailleurs ! Et cela confirme aussi l'un de mes précédents billets : il n'y a pas de capitalisme en Europe ( puisque le libre-échange et la libre-concurrence eux mêmes vont disparaître ), il n'y a que du socialisme et la Bête socialiste va échouer https://insolentiae.com/pourquoi-draghi-le-pire-criminel/

5. Que faire ?

Comme d'habitude ! Enfin maintenant ce sera plus urgent et plus rentable : se tourner vers les biens tangibles.

De toutes façons, il n'y aura rien d'autre à faire... Mais les premiers arrivés seront les mieux servis.

Posté par yapidoo à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Taux d'intérêt négatifs : causes & conséquences

Posté par yapidoo à 13:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 octobre 2019

Parfait exemple de piège

La presse vante un soi-disant accord ( peu importe : les merdias arrivent toujours à trouver une raison x ou y plus ou moins crédible aux variations de cours... ), mais sans vouloir approfondir le sujet, si tel était le cas, les cours devraient plutôt être sur un creux et rebondir... Or là, les cours sont sur un sommet, font un pet de lapin et retombent...

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/brexit-un-accord-a-ete-conclu-annoncent-juncker-et-jonhson-c2ad947f7f6e998401db8df23e90e547

La vérité, comme je le signalais précédemment, c'est plutôt que les banques font sauter les derniers stops... Toutes les nouvelles hyper-optimistes sont dans les cours : "le Brexit se passe bien", "les USA n'ont plus aucun souci commercial avec la Chine et l'Europe", "la paix est revenue au Moyen-Orient", "l'économie est solide ainsi que la croissance, la dette n'existe pas". Toutes les nouvelles pessimistes sont ignorées ( je ne refais pas la liste mais les actions sont plus hautes qu'il y a 1 an, le CAC est à son sommet depuis 2007, mais je vous laisse comparer les statistiques économiques entre maintenant et l'an passé... ). Voir par exemple :

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/allemagne-les-menaces-sur-la-croissance-se-precisent-58a4d4ec5fb0d71539d7dffe110d99ad

Voilà, les petits spéculateurs jouent face à des tricheurs, et ce n'est pas toujours facile surtout quand c'est le petit spéculateur qui paie des impôts pour permettre aux manipulateurs de le plumer... Mais c'est faisable... Et en tout état de cause, les petits spéculateurs n'ont pas le choix !

Je ne sais pas si l'on peut parler de piège haussier ou baissier : cela pourrait ( je suis obligé de parler au conditionnel, voir les mentions légales ) pièger les haussiers " super ça monte !" juste avant une rechute, ou piéger les baissiers car leurs positions baissières sautent sur des des ordres "stop" ou sur des appels de marge...

Rira bien qui rira le dernier...

MAJ 18/10/19