Je me rappelle fin 2008. Les médias nous assuraient que tout allait bien et discutaient de la pluie et du beau temps. Moi, je faisais quelques provisions et retirais un peu de liquide des banques ( au cas où...), m'attendant à la banqueroute de banques occidentales s'entraînant les unes après les autres dans un effet domino. Toutefois les banqueroutes n'eurent pas lieu. Croyez bien que d'un certain côté je fus rassuré car je ne souhaitais pas que le pire arrive... Néanmoins les gouvernements occidentaux ( dont Sarkozy en France ) mirent en place des "solutions" bien vicieuses : les gouvernements rachetèrent aux banques commerciales leurs créances douteuses. Les déficits et dettes furent ainsi nationalisés. Le peuple hérita de la dette des banques commerciales, et aujourd'hui encore nous en payons le prix.

Quatre ans plus tard, que se passe t'il ? "Le pire est derrière nous", nous dit F. Hollande. La croissance devrait accélérer un peu en 2013 pour la plupart des organismes de prévision économique ( http://www.boursorama.com/actualites/la-banque-de-france-prevoit-une-legere-recession-en-fin-d-annee-en-france-6f06a6c8c08b06f38ab45e732e1c2b34 ). Moi je pense que nous sommes dans l'oeil du cyclone. Le calme n'est qu'apparent et il n'est pas temps de sortir les parasols. Mieux vaut profiter de l'accalmie pour se préparer au retour imminent de l'ouragan.

J'aimerais que l'on m'explique comment les choses pourraient aller mieux en France et ailleurs. Il ne passe pas un jour sans que je voie de nouveaux plans de licenciements en France et ailleurs. Je ne vous en ferai pas la liste, ce serait trop long. Les licenciements se comptent en milliers. Au delà de l'augmentation du chômage, ces chiffres prouvent que tout ne va pas bien en France. Où va t'on donc chercher la croissance en 2013 ? Les chômeurs réjouis vont-ils se mettre à reconsommer ? Les travailleurs, heureux d'être encore taxés vont se mettre à acheter ? Voyez la statistique du jour, prise au hasard, qui montre comme la consommation augmente : http://www.boursorama.com/actualites/marche-de-la-musique-enregistree-7-8-sur-les-9-premiers-mois-de-2012-aac2dc55e295a31f6dc5944743a28775 ! Les investisseurs, davantage taxés sur leurs investissements, vont se mettre à investir ? Il faut croire que non : http://www.boursorama.com/actualites/france-les-industriels-prevoient-de-baisser-leurs-investissements-en-2013-0559d0b5075397f438d2985bca648f5c.

A moins que la croissance française ne soit tirée par nos partenaires européens. Hum, il semble que non : http://sifra.canalblog.com/archives/2012/10/31/25470864.html#comments. Je constate d'ailleurs que la France compte faire aussi bien que l'Allemagne en 2013, ce serait rigolo ! Ou alors les partenaires européens vont se mettre à faire comme Montebourg et à acheter français ? J'ai quand même des doutes car cela n'ira pas mieux à l'étranger côté consommation : http://www.boursorama.com/actualites/en-lutte-pour-sa-survie-iberia-va-supprimer-pres-du-quart-de-ses-effectifs-877b3bf7a6fbec8f411618f83ab79a6f. Reste encore la solution proposée par Gallois de créer un choc de compétitivité afin d'exporter en Chine des produits manufacturés en France, avec un euro bien trop fort ! Cependant il faut bien savoir que quand les Chinois achètent des produits français, ils demandent en même temps que les usines des producteurs soient délocalisées en Chine. Ainsi quelques années plus tard, en plus d'avoir créé des emplois et des revenus, ils peuvent mettre la main sur les technologies occidentales.

Enfin grâce aux mesures fiscales, le budget français va t'il être amélioré ? Regardez comme cet article est comique : http://www.boursorama.com/actualites/france-le-deficit-de-l-etat-recule-de-7-7-milliards-d-euros-43505d2ac3af64575a830fe5b9c4bf84. Actuellement la dette publique française est 1 971 533 278 230 €, et remarquez comme les espaces sont importants afin de pouvoir lire ce chiffre. Remarquez aussi comme il a augmenté depuis mon précédent article, d'environ 8 milliards d'euros en une quinzaine de jours ( http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/10/23/25403921.html ). Lorsque la dette commença à être trop élevée, il devînt ridicule d'en parler. Un tel chiffre était difficile à imaginer, et il ne faisait que croître. Alors les politiciens et économistes du gouvernement inventèrent "le déficit". On ne parlât plus de la dette mais du déficit. On avait ainsi l'air moins bête. Néanmoins ce déficit lui aussi crût et devînt immense. Donc pour avoir l'air plus compétent, les politiciens viennent de trouver un dérivé du déficit ! "le déficit de l'Etat recule de 7,7 milliards d'euros", ça paraît être une bonne nouvelle, non ? Mais ça veut dire qu'au lieu d'être de 95 milliards, le déficit français est toujours de 85 milliards, ce qui fait que la dette française augmente d'autant, soit de 1900 à 2000 milliards environ, et que l'année prochaine il en sera de même. En outre la mauvaise nouvelle est que les recettes de l'Etat 2012 sont liées à l'activité en France en 2011 ( on dit "merci, Sarko !" ). Or c'est en 2012 que l'activité a chuté. Par conséquent les recettes de l'Etat en 2013 seront bien moindres, sans parler des recettes de 2014.

Bref quand on me dit que le pire est derrière nous, j'ai du mal à imaginer ce qui pourra nous faire de la croissance en 2013. Les entreprises françaises s'en tireront peut-être mieux grâce à leurs crédits d'impôt et aux licenciements massifs ( http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/11/05/25508934.html ). Mais pour le contribuable, 2013 va être une année difficile.