Bizarre, bizarre...

Il y a 1 an, nous avions la crise des gilets jaunes. Avant chaque week-end, les médias et les politiciens minimisaient cette révolte populaire, certains politiciens s'arrangeant pour partir à l'étranger lors des manifestations.

Dans l'attente du 5 décembre, c'est le contraire ! Les médias et les politiciens dramatisent des manifestations... qui vont probablement faire un bide phénoménal, car il ne s'agit que d'une énième grève de syndicalistes soumis ( tout autant que la France (in)soumise, d'ailleurs ce sont à peu près les mêmes intervenants ).

J'ai plusieurs analysé l'évolution du mouvement des gilets jaunes :

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/10/19/37725032.html

Et j'ai trouvé une vidéo qui présente un point de vue convergent :

En effet, on va nous proposer un non-débat entre le gouvernement qui nous concocte une merde, et des syndicats qui désire une autre merde. Cela laisse présager de longues heures de (non-) débats chiants dans les merdias ( que fort heureusement, je ne regarde pas )...

C'est pas difficile de le comprendre. Figurez-vous qu'il y a 1 an ou 2, le gouvernement avait ouvert un site internet pour demander l'avis des Français sur les retraites... Il ne s'est rien passé... Mais cette année, rebelotte !

https://www.reforme-retraite.gouv.fr/

Ce qui est intéressant sur ce site internet, c'est qu'officiellement, le sujet est la réforme des retraites, mais officieusement -quand on lit ce site, que l'on donne son avis, ou que l'on répond au sondage -, c'est que cette réforme est très consensuelle. On change, mais pas trop. On fait une réforme de fond, mais pour l'instant on reste à la surface. On répare tout à coups de ruban adhésif... On a aussi droit à un receuil de fausses croyances et d'idéologies dépassées. Pis : on a franchement l'impression que tout est déjà décidé. Ca ressemble plus à une technique de propagande visant à faire ce que le gouvernement appelle "de l'éducation du peuple".

Je vais conclure, en répondant au second sujet de la vidéo. Les Français sont négatifs parce qu'ils analysent objectivement le merdier que les politiciens ont créé depuis 40 ans. Mais les politiciens n'ont aucune auto-crique et continuent leur oeuvre mégalomane de tout vouloir règlementer.

En fait, la Nation est morte avec l'avènement du socialisme, c'est à dire que lorsque l'Etat met son nez dans un secteur, on peut être certain que le secteur va péricliter par la suite...