Le palladium et le platine sont fortement retombés cette semaine. Cela est lié à une fin possible des grèves en Afrique du sud : http://www.goldmoney.com/research/updates/dealing-desk-platinum-and-palladium-hog-the-limelight-but-silver-shines

Faut-il vendre pour autant ?

D'une part l'or et l'argent montent. Sans cette histoire de grève, il serait paradoxal que les platinoïdes ne suivent pas les autres métaux précieux à la hausse. Il existe toutefois une différence entre l'or et l'argent qui ont largement souffert de spéculations baissières ( http://www.goldmoney.com/research/updates/977-gold-in-near-death-experience-on-comex ) et le palladium qui monte gentiment depuis quelques années. L'or et l'argent méritent de rebondir ( http://www.goldmoney.com/research/updates/bottoming-out ) tandis que le palladium mérite un peu de répit et de consolidation.

En outre, les platinoïdes n'auraient pas monté seulement du fait des grèves si derrière la demande n'était pas forte. Ces grèves montrent d'ailleurs le caractère restreint de l'offre et donc sa fragilité ( http://www.goldmoney.com/research/updates/gold-suffers-with-profit-taking-but-platinum-gets-some-interest ). Admettons que les grèves ne débouchent sur rien, dans ce cas d'autres grèves sont à prévoir. Admettons que ces grèves aboutissent à des hausses de salaire, alors les mines verront leurs charges augmenter et soit les prix des platinoïdes seront revus à la hausse, soit les mines fermeront, réduisant l'offre pour ces métaux... Voir : http://m.bbc.com/news/business-26732248

En somme, je n'ai pas grand chose à rajouter à ce que j'ai déjà dit : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2014/06/10/30051673.html. Les platinoïdes reprennent leur souffle mais leurs fondamentaux restent intacts. L'or et l'argent lâchent un peu de pression puisqu'ils sont écrasés depuis 2012.