Cette remarque est géniale parce qu'elle est à la fois exacte, simple et amusante : " on a des actions qui sont prises pour des obligations, et des obligations qui sont prises pour des actions ".

En clair, les actions sont tellement chères que leur valorisation est astronomique ( bien supérieur à leur valeur réelle ) mais elles continuent à monter car elles procurent un micro-rendement ( ce qui est plus intéressant que des taux d'intérêts nuls ou négatifs ). Les obligations sont extrêmement chères aussi et ont des rendements nuls ou négatifs, mais elle continuent à monter car les investisseurs espèrent faire des plus-values sur les obligations ( et non du rendement ) car ils s'attendent à ce que le rendement soit pire encore à l'avenir !

Par la suite, l'auteur confirme la manipulation des marchés par les algorythmes...

Du coup, je rebondis sur cette situation : la volatilité est extrêmement basse. Cela signifie que les spéculateurs spéculent sur la spéculation ! En l'occurence, puisque les marchés sont sous le contrôle d'algorythmes, eh bien les spéculateurs supposent que ça va continuer ainsi - en ligne droite, indéfiniment -...

C'est amusant car j'avais écrit il y a quelques années un article sur "la bêtise artificielle" ( je ne le retrouve plus : était-ce une de mes vidéos youtube qui a disparu ? ). Cela dit, je dirais 2 choses :

- Nous sommes dans une situation où tous les êtres humains comprennent qu'elle est absurde, mais comme ils n'ont plus la main ( ils l'ont abandonnée ), personne ne peut dire combien de temps cette absurdité peut se poursuivre et comment cela se finira... mais sans doute mal !

- Je peux faire d'ores et déjà une prophétie : on ne sait pas ce qu'il va se passer mais nous allons constater un choc, et APRES CELA, vous verrez enfin les citoyens ( journaleux compris ) se réveiller et expliquer la crise par ces algorythmes, tout comme en 2008, après la crise, les journaleux avaient accusé les subprimes alors qu'en 2007, tout le monde trouvait le concept de prêts complexes hyper sympa...

PS : je n'en ai pas parlé mais les marchés ferment ce soir aux USA avec thanksgiving et autres black friday. Il est donc possible que les marchés aient été maintenus si haut afin de ne pas gâche l'optimisme en prévision de ces fêtes... Réponse lundi