L'énergie abondante ( le pétrole ) a modelé notre société. La raréfaction du pétrole aura un impact sur nos sociétés.

Tout cela ne fait que confirmer ce que nous savions déjà, pour la plupart. Et cela me fait aussi penser à ce que me disait un ami récemment. Il se demandait pourquoi il se plaignait si souvent de notre société, de notre système. Il s'interrogeait sur l'origine psychologique de ce phénomène. Sans doute d'ailleurs, cette interrogation avait comme origine des critiques de la part de son entourage. En fait, ma réponse est la suivante :

Ceux qui se plaignent sont ceux qui ont l'intelligence et l'ouverture d'esprit qui leur permet de voir et de comprendre notre société. Et cette société ne tourne pas rond. Les crises que nous connaissons depuis l'an 2000 en sont la preuve. Les plaintifs ont ainsi la preuve expérimentale de leurs inquiétudes. Les autres ( les optimistes ) sont ceux qui n'ont pas compris l'évolution de la société. Ils sont dans le déni ( voir mes précédents articles : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/12/22/25976793.html ou http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/03/20/26693173.html ). Ils ne peuvent pas et ne veulent pas accepter que leur société doive faire face à un profond changement. Ils sont toujours dans le fantasme que la société viendra les sauver. Ils sont encore dans la logique de l'assistanat qui reposait sur l'abondance. Mais l'abondance n'est plus... La société ne viendra pas les sauver. Petit à petit, les assistés recevront de moins en moins d'aide, non pas essentiellement parce qu'on ne veut plus les aider, mais parce qu'on ne peut plus. Et il y a là une difficulté pour eux à comprendre car ayant été habitués depuis la naissance à être assistés systématiquement, ils croiront que s'ils n'ont plus d'aide c'est parce qu'on ne VEUT plus les aider et parce que le système va dans le mauvais sens. En fait non : grâce au principe de réalité, le système va en effet cesser d'être incohérent et va changer de direction mais il va retourner vers son point d'équilibre, ni plus ni moins.

Les politiciens eux-mêmes ( ou surtout eux ) n'ont pas compris que le système à venir reposera sur l'économie et non sur l'abondance. Mais les politiciens ne sont là que pour faire de la politique, pas pour faire des analyses, des prévisions, de la philosophie...