Se pourrait-il que nous soyions sur le creux pour les matières premières ( mp ) voire pour les actions ? La consolidation a été conforme à mes attentes : certes profonde mais non dramatique, ce qui permet une saine consolidation avant le rebond à prévoir ( bien qu'une consolidation plus faible eut été préférable sur le plan psychologique, cette dernière n'aurait ainsi pas joué son rôle de consolidation de la hausse ) ; néanmoins elle n'a pas remis en cause la tendance haussière pour les mp. Le point négatif est d'ailleurs que le nasdaq ( NAS ) et de le dow jones ( DJIA ) n'ont pas beaucoup consolidé. NASDAQ qui est au plus haut depuis 2001 et qui a formé une figure type double creux ( => haussier ), et DJIA qui a son sommet depuis 2008 après avoir reformé une tasse-anse ( => haussier aussi ). Le CAC 40 est lui proche de son creux de 2002, tout comme l'indice européen FTSE80 ! Le point positif est que cette baisse aura permis de renforcer à des prix attractifs toutes les mp ( l'or ayant ma préférence à court terme du fait de son caractère contra-cyclique et protecteur ). L'indice CRB consolide depuis mars 2011 et se situe actuellement dans un trading rage entre 550 et 600 depuis près de 6 mois.

Toutefois la situation de l'euro n'est pas réglée et je ne fais pas de pronostic. Je signale comme sur mon précédent article qu'il faut se méfier de ses mouvements. En outre, comme je l'ai expliqué toute baisse de l'euro sera vraisemblablement compensée par les banques centrales par une baisse des autres monnaies ( $ en particulier ). De plus, le marché a déjà anticipé une possible victoire de la gauche. Ainsi l'euro pourrait monter en cas de victoire de la droite, et indépendamment du résultat des élections, l'euro monterait si l'optimisme revenait sur les marchés. Et ce, au moins temporairement, c'est à dire jusqu'à ce que les actions du futur élu français aient un impact sur l'économie française et européenne, ou jusqu'à ce qu'une nouvelle vague de pessimisme ne fasse ouvrir les yeux sur la réalité économique de la France et de l'Europe.

Par conséquent nous sommes là devant un piège, puisqu'une hypothèse d'évolution des marchés est la hausse des marchés et de l'euro ( y compris en cas de victoire de la gauche ), au moins jusqu'à l'été 2012. L'autre hypothèse sur l'euro est la poursuite de la baisse. Un support à surveiller sur l'euro/$ est 1.25. Un rebond important à ce niveau pourrait former éventuellement une ETEI. Sinon l'euro/$ ira à 1.20 voire 1.15.