Préambule : dans le contexte de krach, la plupart de mes derniers articles ne sont pas visibles pour les lecteurs non identifiés


 

 

Comme prévu depuis 15 ans, les BC injectent :

https://insolentiae.com/repo-la-fed-injecte-desormais-150-milliards-de-chaque-jour/

https://insolentiae.com/fed-banque-dangleterre-bce/

Information préoccupante : les taux longs remontent. C'est logique dans un contexte d'assouplissement monétaire. Il est normal que les marchés anticipent de l'inflation. Cela pourrait aggraver la fuite des obligations ( et donc leur krach ) dont je parle depuis des années. Mais... Rien n'est certain car je pense que - comme je l'ai dit dans mes précédents articles - le marché n'a probablement pas compris que mes banques centrales voulaient renflouer non stop le système financier et économique. Donc à court terme, ces taux pourraient rebaisser ( personne ne pourrait se permettre une montée de ces taux et ils seront donc combattus ). A long terme, lorsque l'inflation repartira, c'est une autre histoire :

https://insolentiae.com/alerte-rouge-le-taux-10-ans-francais-explose-a-la-hausse-et-devient-positif-ledito-de-charles-sannat/

Un résumé parmi d'autres sur la situation du pétrole

https://insolentiae.com/comprendre-le-krach-petrolier/

Je cherche les informations sur ce sujet, néanmoins un pétrole si bas n'est pas tenable pour les Américains, un peu moins pour l'Arabie.

http://www.williamengdahl.com/frenchNeo22Dec2015Full.php

moins passionnant : https://www.lefigaro.fr/vox/monde/jacques-sapir-derriere-le-coronavirus-la-guerre-du-petrole-20200312

En résumé les cours actuels du pétrole sont intenables sur le long terme ( la Russie sera la moins affectée ) et par conséquent il faudra anticiper une hausse du pétrole dans les semaines ou mois à venir...