suite de : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/11/30/37828498.html

Je ne pensais pas ouvrir un 3° volet mais comme il pleut et que je suis fatigué, je reste à la maison à rêvasser... Et il me vient des idées...

On sait que si un évènement est susceptible de survenir, il surviendra tôt ou tard, un jour. Dans le système actuel, il est possible qu'il y ait un bug dans le fonctionnement des algos. Quelles pourraient en être les causes ?

- la monnaie

Les algos achètent... Mais pour acheter il leur faut quand même de la masse monétaire = des fonds. Au début ces fonds venaient des banques, des assurances, et en général de l'argent placé par leurs clients. Puis il y a eu les fonds provenant de prêts ( les banques prêtent de l'argent qu'elles n'ont pas et cet argent directement ou indirectement vient être investi sur les marchés ). Puis il y a eu la titrisation ( les acteurs financiers créent des produits financiers complexes dont la valeur est fixée par d'autres algorythmes ). Puis il y a eu les banques centrales qui ont dû injecter de la monnaie pour sauver ce système. Actuellement, nous en sommes là... Aussi bien à la Fed quà la BCE avec Lagarde, l'objectif est de continuer ainsi, donc le processus devrait se poursuivre...

Sauf si la structure du marché, c'est à dire un marché fondé sur la croissance de la masse monétaire, venait à changer. Il pourrait s'agir :

- d'un problème bancaire : un engrenage pourrait se gripper, par exemple avec la faillite d'une banque ( qui pourrait entraîner des faillites d'autres banques, d'entreprises ou d'Etats ) :

https://insolentiae.com/la-deutsche-bank-faillite/

- d'un problème de taux : les actions ne sont intéressantes que si les taux d'intérêt sont inférieurs ou égal à zéro. Pour l'instant c'est possible car l'inflation officielle est basse, mais cela pourrait s'arrêter car  avec les politiques monétaires accomodantes, l'inflation pourrait repartir, et les taux remonteraient.

- les pigeons : composition des intervenants

Pour que quelqu'un gagne en finances, il faut qu'un autre perde ( si un acheteur gagne de l'argent, celui qui lui a vendu en perd potentiellement ( c'est à dire même si - lui - avait avait acheté beaucoup plus bas et donc avait fait des bénéfices, il perd potentiellement car il aurait pu vendre plus haut )

Mais comme l'indiquait P. Béchade, il y a 60 ans, il y avait 90 % d'humains sur les marchés, on est tombés à 20 %, puis à 15 %. Dans le contexte actuel, on pourrait tomber à 0... Que se passera t-il ensuite ? Il n'y aura plus de pigeons pour vendre ni d'humains pour racheter lors des consolidations. Probablement une hausse infinie...  Le système fonctionnera t'il avec un marché composé de 100 % d'algos ?

- les pigeons : répartition de l'épargne

Les humains devraient finir par comprendre le fonctionnement du système. Cela a déjà commencé, et ils se réfugieraient sur les biens tangibles ( foncier, immobilier, matières premières ). Fuyant les placements obligataires, monétaires, ou évitant la bourse, ou même fuyant certaines zones géographiques, ils cesseraient de fournir le fuel monétaire nécessaire aux algos, qui ne pourraient plus acheter. Les algos pourraient compenser par du crédit mais en vérité leurs leviers sont déjà considérables : certains parlent d'un effet de levier de 20, c'est à dire que les algos investissent 20 fois les montants qu'elles possèdent en réalité ( leurs "fonds propres" ). De plus ces montants ne sont en général ni du cash, ni des actifs tangibles, donc si la valeur des fonds propres était révisé à la baisse ( comme ce fut le cas par exemple avec les sub-primes ), leur levier ne serait plus de 20, mais par exemple de 40... Et les algos devraient peut-être se mettre à vendre !

- pannes électriques, pannes d'internet

Tous les ans, il y a des pannes électriques, des défauts d'approvisionnement en électricité. Tous les ans des articles anticipent ces pannes... Mais pour l'instant tout s'est bien passé. Cependant, les crypto-monnaies sont de grandes dévoreuses d'énergie, les pays émergents en consomment de plus en plus, la géopolitque dans le monde est tendue surtout dans les zones productrices d'énergie ( pétrole, gaz ), les mondialistes accentuent leurs pressions prétendues écologistes... Or, pas d'électricité, pas d'ordinateur, pas d'algo...

- piratage informatique, piratage de l'information

Les pannes internet sont possibles, tout comme les piratages divers et variés ( j'entends par là, y compris les attaques informatiques terroristes ou gouvernementales, faites entre nations dans un contexte de guerre commerciale ).

Mais les algos prennent aussi en compte les annonces faites, que ce soient dans les annonces des entreprises, des banques centrales, des gouvernements, ou même dans les tweets de certains. C'est ainsi que les articles parlent chaque jour de la fin de la guerre commerciale et à chaque fois la bourse monte alors qu'aucun accord commercial n'existe :

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/11/19/37802608.html

Il est aussi vrai que Donald Trump fait la pluie et le beau temps en bourse car les algos analysent ses tweets et réagissent aussi sec. Les algos n'ont aucun esprit critique cis à vis de ces annonces !

Et si, un jour on se rendait compte que ces annonces n'étaient que des mensonges ? Et si un jour les faits ( ralentissement de la croissance, ou des bénéfices ) provoquait de mauvaises annonces ?

- changement de processus :

Pour des raisons x ou y, les programmeurs pourraient modifier le programme des algos, modifiant ainsi le fonctionnement du marché. Pour l'instant ils n'y ont pas intérêt puisque leur processus fonctionne. Mais les programmeurs pourraient aussi dire qu'une bonne chute des marchés les arrangerait car les algos pourraient alors relancer les achats à des niveaux bien plus bas ( notamment si les algos représentaient 100 % du marché, il serait judicieux de le faire chuter afin de faire revenir des humains ).

Autre exemple, les humains peuvent utiliser deux méthodes d'analyse des marchés : l'analyse technique et l'analyse fondamentale. L'analyse technique est souvent utilisée, car en pratique, elle est plus adaptée au trading, et efficace pour faire des gains à court/moyen terme. On constate qu'actuellement à peu près tous les algos se fondent sur l'AT, ce qui explique que les cours sont déconnectés des fondamentaux. Mais que se passerait-il si les algos se fondaient sur les fondamentaux ?

- évènements extérieurs : crise géopolitique, crise politique

Les algos ne sont pas assez sophistiqués pour comprendre la géopolitique. Un conflit qu'ils n'auraient pas du tout anticipé pourrait les faire bugguer. Les algos ne prennent pas non plus en compte le caractère imprévisible ou aléatoire des conflits humains. Voyez ce qui s'était passé en septembre !

Et que se passerait-il si un gouvernement faisait une loi pour limiter les agissements des algos ( même si pour le moment c'est peu probable... sauf peut-être de la part des Chinois ou des Russes ) ?

Et si les peuples en avaient assez d'être les dindons de la farce ? Et s'ils refusaient de payer des impôts pour engraisser les banques alors qu'eux, se serrent la ceinture ? S'ils protestaient parce que les actionnaires engrangeaient des milliards tandis qu'eux n'auraient plus de quoi payer un logement, un repas, ou un service ( santé, éducation ) ?

Conclusion :

En 2008-2009, j'avais déjà mis en garde contre ce que j'appelais les manipulations de marché. J'ai changé de terminologie. Néanmoins, alors que je pensais trouver des réponses en écrivant ces 3 volets, je me rends compte que je n'ai trouvé aucune réponse...

- soit ce système va perdurer ( et les marchés vont monter, peut-être de plus en plus vite et de plus en plus haut )

- soit non. Il est certain que cela se terminera un jour. Il me paraît impossible de dire quand : ça peut être demain, ça peut être dans 10 ans...