Les Français ont manifesté leur désaccord envers cette "union européenne" sans queue ni tête imposée par "Bruxelles", en votant massivement pour des partis remettant en cause cette prétendue "construction européenne". Le Front National est revenu en tête des scrutins européens, accompagné d'autres partis comme DLR. L'UMPS n'est plus majoritaire puisqu'il totalise un tiers des voix ( http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/ ), le tout avec un taux de participation pathétique, 42.5 % ( http://www.leparisien.fr/elections-europeennes/elections-europeennes-le-taux-de-participation-s-eleve-a-15-70-a-midi-25-05-2014-3867891.php ).

Bref, "l'Europe" ne fait plus rêver en France... Cependant la Commission Européenne continue à vouloir guider la politique française, et à infliger davantage d'austérité et de plans de rigueur :  http://www.boursorama.com/actualites/plan-de-rigueur-francais-verdict-attendu-lundi-a-bruxelles-4819d7e32de325919faadb8ab8ce7bab. Quand donc la Commission Européenne se rendra t'elle compte qu'elle fait fausse route ? Et quand donc les toutous serviles de l'UMPS écouteront-ils les Français plutôt que quelques fonctionnaires européens non élus ?

Pendant ce temps, l'Espagne tourne le dos aux préconisations de la CE : http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0OH0ER20140531. Le Portugal aussi comprend l'intérêt de prendre garde à une austérité déraisonnable et aveugle : http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140531trib000832744/portugal-la-justice-juge-illegale-une-partie-des-mesures-d-austerite.html

Les Français en ont assez de ces cures d'austérité mal pensées, mal adaptées et mal mises en oeuvre. Ils en ont marre d'obéir à une poignée de fonctionnaires européens non élus. Ils ont donc raison d'être en colère, car ils souhaitent être écoutés mais le gouvernement, l'UMPS et la CE font la sourde oreille. Prenons garde car le mépris engendre davantage de colère !

Français en colère, unissons-nous ! Faisons grossir les rangs des partis qui s'opposent à ce système illogique. Debout la République est un de ces partis.