Voici une comparaison de différents indices !

- En rouge, l'indice actions américain DJIA qui montre bien les krach de 2001, 2008, 2020 ( même si le krach de 2001 ressemble maintenant à une petite bosse ). Avec le recul, on pourrait dire que 2001 et 2008 n'ont été que des consolidations. L'ensemble étant globalement haussier sous l'effet des manoeuvres monétaires. 2020 sera t'elle une nouvelle consolidation ou le krach final ? On peut supposer que ce sera une consolidation car les banques centrales du monde ont eu et ont la possibilité de passer en taux nuls ou négatifs et d'injecter à coups de milliers de milliards... Mais donc si 2020 n'est qu'une consolidation, on pourra imaginer que c'est la dernière car après les banques centrales n'auront PLUS AUCUNE possibilité d'action.

- En jaune, l'or. En fait, il baisse à chaque fois que les actions chutent. Il commence à monter franchement plus ou moins 1 an avant les actions, puis monte avec les actions.

Le décrochage a lieu en 2012. Les actions montent mais l'or baisse. C'est là peut-être qu'il aurait été intéressant que j'introduise une comparaison avec les taux. Il n'empêche que l'or consolide jusqu'en 2016.

- En vert, le XAU

- En bleu, le HUI. Le XAU de Philadelphie est l'indice général des sociétés minières or et argent. C'est la référence du secteur depuis sa création en 1980. L'indice HUI Gold BUGS est un indice spécifiquement aurifère, et initialement composé de sociétés "non-hedgées", c'est à dire exposées plus directement au cours de l'or, pour le meilleur comme pour le pire.

Le HUI surperforme le XAU, peut-être parce qu'il est non-hedgé, mais aussi probablement car il ne concerne pas les mines d'argent ( l'argent n'a pas donné les belles performances de l'or ).

On voit qu'en réalité, le XAU et le HUI suivent le cours de l'or, mais avec effet de levier. Quand l'or monte, le XAU et le HUI flambent. Quand l'or consolide même un peu, les minières chutent. Or on vient de le dire, quand les actions chutent, l'or consolide, et donc les minières chutent.

Mais comme l'or a été plombé depuis 2012, les minières l'ont été aussi.

- J'ai voulu mettre le WTI en noir, pour tenter de trouver une explication ( les minières étant affectées par leurs charges ; les charges non fixes sont essentiellement celles de l'énergie, et donc du pétrole ). Mais en fait, cela ne donne rien de spécial... Le pétrole suit le mouvement : croissance => inflation/ hausse des actions / hausse du pétrole.

Où en sommes-nous ? La situation actuelle évoque plus celle de 2001 que celle de 2008 ou 2012 :

- Les actions sont chères comparativement à l'or ( comme 2001, contrairement à 2008-2012 ) : le ratio djia/or le montrerait.

- Le pétrole est pas cher.

- Les mines ne sont pas chères ( proches de leurs creux )

Du coup, voici les taux américains ( 5 et 30 ans )... Ben non, ça n'explique pas la consolidation de l'or !

Donc la seule explication est ici :

http://goldchartsrus.com/chartstemp/DowGoldRatio.php

Entre 1980 et 2000, le ratio DJIA/or a explosé. Il suivait de toutes façons une tendance haussière depuis 1800 ! Ce ratio a atteint son sommet en 2001 puis consolidé jusqu'en 2012, puis il a rebondi jusqu'en 2020. Donc en gros, depuis 1800, le marché préfère les actions à l'or. Depuis 1980, l'or n'a suscité aucun intérêt des investisseurs jusqu'au krach de 2001. Et depuis... Il n'a pas réussi à retoucher son sommet...

Par conséquent, il reste à savoir si nous sommes face à un changement de paradigme vieux de 2 siècles ! Les investisseurs vont-ils redevenir méfiant sur les actions et confiants sur l'or ? La suite au prochain épisode... Si ce ratio casse sous les 6.36 ( j'ai actuellement un ratio à 13.66, donc soit l'or double, soit le djia perde 50 % ( c'est schématique !!! )), alors ce même ratio pourrait retourner vers 2, et pourquoi pas vers 0.2 !

Autre scénario, ce ratio rebondit ( tout est possible avec les manipulations des banques centrales ). Cela ne paraît pas très cohérent après tout ce que nous avons dit plus haut, et avec la conjoncture actuelle, mais dans ce cas, le ratio pourrait retourner vers 40 ou 50. Cela ne signifierait pas que l'or baisserait mais il sous-performerait par rapport aux actions. Et du coup, comme en 2012, les minières seraient affectées.

Là encore, je n'ai pas le droit de m'avancer, mais ce dernier scénario n'est pas confirmé par l'AT...

PS : Je me permets de rajouter une réflexion... J'avais prévu en 2008 qu'il y aurait un autre krach après 2012... Or cela n'a pas été le cas, comme vous le savez. Car le système a VOLONTAIREMENT laissé la machine s'emballer par des mesures de soutien massives ( voir la courbe des taux, même aux US... parce que je ne parle même pas des taux en Europe ). En 2016, belote ! En 2018, rebelote ! ( même si pour d'autres indices internationaux, 2018 a été le début du krach, j'en ai déjà parle sur ce blog ). En résumé, la crise que nous subissons actuellement n'est que le résultat de l'hyperbulle fabriquée par les banques centrales qui croient - par mégalomanie - qu'elles sont capables de juguler toutes les crises... "L'ANOMALIE" sur l'or depuis 2012 est directement liée à l'action des banques centrales. Maintenant ces banques veulent soutenir cette anomalie par des injections massives. On verra si ça fonctionne... Néanmoins les "crises se rapprochent : 2001-2008 ( 7 ans ), 2008-2012 ( 4 ans ), 2012-2016 ( 4 ans ), 2016-2018 ( 2 ans ), 2018-2020 ( 2 ans )... Laissez moi deviner... 2020-2021 ( 1 an ) ???

PS bis : En 2018, les crypto-monnaies ont connu leur apogée, et depuis elles déclinent. Cela peut être le signe d'un nouveau paradigme : d'un côté les investisseurs ont compris l'arnaque des devises souveraines, de l'autre côté ils se sont crûs plus malins que leurs ancêtres en créant des devises digitales. Mais en pratique, ces devises digitales sont une pure folie. Maintenant que les investisseurs ont compris que ces crypto-devises étaient absurdes, ils vont devoir se tourner vers une autre monnaie sûre ( l'or ) ?

PS ter : Je me permets une analyse du ratio DJIA/or :

- on voit un triangle d'élargissement symétrique de sommet ( généralement comme son nom l'indique sur des sommets ) :

https://www.centralcharts.com/fr/gm/1-apprendre/7-analyse-technique/27-figure-chartiste/520-elargissement-symetrique-de-sommet

- Après un excès haussier ( au dessus du canal vert ), le ratio corrige sous le canal. De là, il rebondit généralement puis se heurte à la moyenne ( trait vert depuis 1800 ). Ces excès sont exagérés depuis 1929 ( puis 1960 puis 2000 ). En 2020, il vient de rebuter sur cette moyenne...