Le cours est "sous contrôle" pendant le krach