La récession est donc bel et bien là ( voir ci-dessous ; je suis obligé de me protéger de la censure bancaire et gouvernementale ). O. Delamarche remarque que même la Chine s'est endettée. Oui, j'explique depuis des années que les banques centrales agissent de manière concertée pour dévaluer leurs diverses monnaies sans que cela se voit, faisant ainsi des assouplissements monétaires cachés. C. Sannat pense la même chose ( cf plus bas ). Il convient d'ajouter que les banques centrales et/ou les gouvernements se sont sans doute aussi concerter pour faire des défauts de paiement concertés.

En effet, quand vous avez des pays qui se dirigent vers le défaut de paiement, comme par exemple les USA, comment gérer la situation ? Quand le pays est petit comme la Grèce, l'Irlande,etc. cela ne pose pas trop de soucis : on le vampirise jusqu'à ce que mort s'en suive... Pour un grand pays, les créanciers ne peuvent pas exercer la même pression, et de plus les pertes potentielles sont plus plus grandes avec un risque majeur d'effet domino ( sur les autres banques, les industries, la croissance mondiale... ). En outre, le système a très bien compris que ces dettes ne pourront pas être remboursées...

Par conséquent, le plus simple est d'inciter les pays créanciers à devenir endettés ; puis on organise des défauts de paiement partiels, de manière à ce que chaque pays puisse faire défaut "équitablement" sur une partie de sa dette. On purge le problème de la dette sans qu'il y ait de mécontent puisqu'on a fait en sorte que tout le monde puisse profiter de la purge...

Sauf les pays non endettés ( et pire les pays créanciers, mais en reste t-il ? ). Les banques ? Bon déjà elles savent qu'elles ne seront pas remboursées. On aura beau taper sur le contribuable, cela ne suffira pas. Mais en contrepartie, il y aura de l'hyperinflation. Les défauts de paiement même partiels seront payées par des assouplissements monétaires ( on injecte l'argent de singe pour rembourser les dettes ), ce qui sera très profitable aux banques ( leurs placements monteront ainsi que les taux d'intérêt ; de quoi faire passer la pillule ).

https://insolentiae.com/finalement-la-hausse-des-taux-naura-pas-vraiment-lieu-ledito-de-charles-sannat/