06 octobre 2019

Un monde de fous, de menteurs et de traitres

Tout d'abord, j'entends par fou quelqu'un qui vit dans un monde qui n'est pas la réalité. Pour faire simple, il est dans le déni : il tente de se convaincre et donc et surtout de convaincre les autres que la réalité ne repose pas sur les faits, mais sur l'idée qu'il se fait du monde ( et c'est de là que naissent les idéologies ). Pour lui, le monde DOIT confirmer sa vision du monde... Et c'est ce qui crée des tensions entre les hommes, puisque soit les autres hommes se basent sur des faits ( objectifs ), soit ils se basent sur leurs... [Lire la suite]

22 septembre 2019

Un message pour ne rien dire

En regardant cette vidéo :  Je dois avouer qu'il n'y a rien de nouveau, ni pour moi, ni pour vous... Mais il y a une morale : En 2008, j'étais manifestement de l'avis d'O. Delamarche. Je m'étais retiré du marché car il me semblait que tout rebond serait artificiel : basé sur des manipulations bancaires et gouvernementales, et bâti sur l'aveuglement et la naïveté de tout le monde ( les marchés ou la population ). Je ne vais pas analyser tout ce qui a motivé la hausse des actions depuis : d'abord les licenciements, puis les... [Lire la suite]
20 mars 2013

La technique de l'autruche

Or, argent, actions, obligations, dollar, immobilier, que se passe t'il ? Réponse : les marchés sont à l'image de notre société ; ils font semblant de ne pas voir... ça a un côté rassurant... Cela apaise l'esprit, déjà si angoissé par le monde occidental absurde dans lequel nous vivons, mais cela s'appelle le déni, la technique de l'autruche. http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/12/22/25976793.html Les peuples, tels un volatile, s'enfouissent la tête sous la terre espérant échapper au prédateur... sauf que le prédateur ne... [Lire la suite]
22 décembre 2012

Perspectives 2013

Une fois de plus, je vous propose ma vision de l'avenir. Mais force est de constater que depuis les années 2000 cette vision a peu changé. Elle n'a fait qu'être confirmée par les faits... Ainsi, cette année je n'insisterai pas sur des considérations économiques, que je résumerais ainsi : La crise entre dans sa phase terminale, ce qui ne signifiera pas que la crise se terminera bientôt, bien au contraire. Cela signifie plutôt que la crise a éclaté. Elle s'est propagé. Elle s'est fait ressentir, et le monde entier l'a vue, a compris... [Lire la suite]