03 mars 2020

Vive le coronavirus

L'économie mondiale plongeait depuis 2018. De ce fait, la masse monétaire se reportait vers l'occident, jugée moins affectée par le ralentissement. En particulier, cette masse monétaire trouvait refuge sur des valeurs à la mode, et en bulle : extrêmement survalorisées mais avec des résultats financiers désastreux. Après une tentative de krach avorté en été 2019, puis un rebond demesuré fin 2019, les marchés occidentaux se retrouvaient en situations de bulle. Les statistiques économiques calamiteuses se multipliaient... Voir :... [Lire la suite]