Les Russes et les Américains vont-ils laisser faire au Moyen-Orient en espérant que le pétrole montera ?

Avant propos : le rebond fin septembre lié à des attaques en Arabie était rapide ( +20 % en un jour ) mais néanmoins très peu important sur une vision long terme. En outre, il était finalement prévisible sur le plan de l'analyse technique ( voir mes articles )...

Le brent :

Le WTI ( il est superposable mais je me permets de vous mettre le graphique sur 10 ans pour avoir une vision plus globale ) :

J'ai tracé deux triangles. Ils ne sont pas parfaits ( les supports ou les résistances sont cassées ) donc ils ont peu de valeur. Mais ils m'interpellent !

En 2014, les cours ont chuté. Et depuis, ils ont effectué un rebond. Depuis 2018, ils sont affectés à la baisse par le ralentissement de l'économie ( les indices action aussi sont affectés ). Mais ils sont soutenus par l'inflation ( surtout les perspectives inflationnistes ), les cours plutôt bas ( je vais en reparler ) et la géopolitique...

Les cours sont bas pour deux raisons :

- déjà le pétrole a rebondi sur son support vers 34 $

- ensuite il faut comprendre qu'aux niveaux actuels beaucoup de producteurs produisent à perte ( surtout ceux qui ont commencé la production après 2005 ; et notamment ceux qui utilisent le gaz de schiste ). Donc au niveau actuel, ils risquent la faillite.

Ce graphique montre les cours à très long terme. Vous pouvez y voir un triangle descendant... Il n'a toutefois pas beaucoup d'intérêt car il survient après une longue stagnation ( de 1984 à 2004 ). En théorie ( après une phase haussière ), donc on a 2 chances sur 3 de sortir par le bas, mais dans le cas présent, on ne peut rien dire... Si ce n'est qu'il y a 1 chance sur 3 de sortie par le haut ( objectif 150 $ )

Enfin il avait été évoqué que les USA avaient laissé faire la baisse de 2014, afin d'affaiblir son ennemi : les Russes, qui sont de gros producteurs.

Néanmoins, actuellement les Américains et les Russes auraient bien besoin d'une hausse du pétrole... Tous les producteurs de pétrole aussi, bien sûr mais seuls les deux premiers ont un pouvoir militaire et donc politique...

Et comme je l'ai signalé : les Américains se désengagent en Syrie... Et les Russes passent des accords avec l'Arabie...

Mon petit doigt me dit que des frappes militaires pourraient... être laissées faire... Parce que si finalement ça laissait monter le pétrole, ben ça ferait des heureux...