Le capitalisme désigne un système politique et économique reposant sur la propriété privée, notamment des moyens de production, le libre échange sur des marchés et la libre concurrence1,2,3,4.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitalisme

Or en France la propriété privée est contestée. En effet,

- face à cette propriété privée, il y a le bien public qui a un poids considérable.

- En ce qui concerne la propriété privée on constate régulièrement des squatteurs dans des logements privés, des locataires privilégiés par rapport aux propriétaires. L'Etat soutient les voleurs et restitue exceptionnellement leurs biens aux volés ; mais il ne fait pas l'effort suffisant non plus de protéger la propriété privée ; etc. La propriété privée est régulièrement mise en défaut face à des intérêts collectifs ou financiers plus importants ( expropriations, pressions diverses et menaces sur les propriétaires,... ). Enfin, les droits des propriétaires sont limités : les propriétaires ne peuvent pas disposer librement de leurs biens. Par exemple, il existe des règlementations sur les cabanes de jardin, les poulaillers, ou même les détecteurs de fumée !

- Entre les particuliers et l'Etat, il y a des grandes entreprises, qui souvent coopèrent avec l'Etat ( pots de vin parfois à l'appui ). En pratique, leurs droits prévaut souvent sur les autres...

Donc le système économique et politique français ne repose pas sur la propriété privée, mais il a plutôt une attitude ambivalente

En France, le libre échange et la libre concurrence n'existent pas.

Donc la France n'est pas capitaliste.

( En outre, je ne vois pas en quoi la propriété privée serait un mal )

 

Concernant le socialisme... Difficile de faire une critique... En effet, je m'aperçois qu'il n'existe même pas de définition universelle de cette idéologie ! Comment critiquer un concept indéfini ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Socialisme#Ann%C3%A9es_2000-2010

Il existe d'innombrables courants socialistes qui, souvent, sont totalement contradictoires ! Les socialistes eux-mêmes ne parviennent par à définir leur idéologie. Cela a un côté génial : comment critiquer quelque chose de totalement fumeux ? Néanmoins, le fait que cette idéologie soit aussi indécise, obscure et contradictoire révèle une psychose sous-jacente ...

Conclusion : Je n'ai pas le désir de faire un exposé complet, mais plutôt une réflexion simple.

Il transparaît que des individus ont voulu déformer les définitions du capitalisme et du socialisme, soit en les embellissant, soit en les enlaidissant, pour tromper les gens.

Contrairement à ce que disent certains, le capitalisme est surtout est constat de l'état naturel des choses. J'en avais déjà parlé dans un article. L'écureuil est capitaliste puisqu'il accumule des biens ( des noix ) dans SA cachette en prévision de la mauvaise saison... L'écureuil connaît déjà la propriété privée... Il ne connaît pas le libre-échange ou la libre-concurrence mais les Hommes les ont rapidement comprises. Il est sain de pouvoir échanger ses biens sans menace extérieure, et tout Homme peut s'introduire dans cet échange en proposant d'autres biens à son prix... Je vous suggère de lire les ouvrages de Charles Gave sur le sujet...

Toutefois, encore par méthode calomnieuse, certains ont voulu dévaloriser le capitalisme en le faisant passer pour l'oligocratie ou la ploutocratie. Ces deux systèmes existent néanmoins ( et j'ai envie de dire surtout ) dans les systèmes socialistes. Encore une fois, vous pouvez vous référer à Charles Gave pour constater que ce n'est pas le cas...