Je fais la suite de mon analyse d'automne :

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/08/30/37600904.html

Depuis le pétrole a flambé suite à des attaques en Arabie Saoudite. Mais après avoir fait +20 %, le pétrole est retombé sur son support.

Pourtant, parmi les informations-dont-tout-le-monde-se-fout, il y a ça :

Opération majeure du Yémen à Najran : des centaines de tués, des milliers de prisonniers, dont des officiers saoudiens from Sayed Hasan on Vimeo.

En gros, tant qu'il n'y aura pas un gros conflit au Yemen, soutenu par l'Iran, la Russie et la Chine, et de l'autre côté l'Arabie, soutenue par Israel, USA ( et pour l'Europe, on ne sait pas trop mais elle penche pour ce 2° camp ), les choses ne sont pas près de s'arranger... Et le pétrole risque de flamber !

Or le pétrole est toujours dans un triangle. Statistiquement, il a plus de chances de sortir par le haut, mais nous n'avons pas encore de confirmation...

J'avais eu peur, ce mois-ci que la chute des actions n'entraîne la chute du pétrole. Les statistiques économiques sont tellement mauvaises que le marché aurait pu redouter l'entrée en récession, donc la baisse de la demande de pétrole. Mais cela ne s'est pas passé, au contraire : suite à la flambée du pétrole, les actions auraient pu chuter ( la flambée du pétrole aurait été positive pour les valeurs pétrolières, mais une hausse si brutale aurait eu un impact très négatif sur le reste de l'économie et sur la consommation ). Les marchés sont sans doute capables de digérer une hausse du pétrole, mais pas si violente.

Je vous avais présenté le point de vue de C. Sannat.

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/09/24/37659816.html

A la réflexion, j'ai des doutes... En effet, je me demande si là encore, les raisons ne seraient pas inversées. Tout d'abord, les spéculateurs sont plutôt longs sur le pétrole ( donc une flambée du pétrole rapporte à la majorité d'entre eux ). Ensuite, les spéculateurs sont peut-être longs ou courts ( acheteurs ou vendeurs ) sur le pétrole mais ces positions ne sont pas grand chose par rapport à celles des spéculateurs plutôt longs sur les actions, et ( aussi bête que cela puisse paraître ) longs sur les obligations. Or si le pétrole monte, les actions baissent, et là les banques perdent beaucoup. Si le pétrole monte, l'inflation va monter et donc il y aura des pressions à la hausse sur les taux. Donc les obligations baissent... Je pense donc qu'il a fallu sauver le soldat Ryan !

J'expliquais aussi pourquoi il pouvait suffire d'un rien pour que les marchés craquent.

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/09/26/37664778.html

Je vais toutefois ajouter un rappel : de nos jours, quand les marchés perdent 5%, on trouve que c'est beaucoup ; 10 % ça paraît énorme... Mais en 1987, le DJ perdit 22.6% en UN jour :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Krach_d%27octobre_1987

Maintenant relisez mes précédents articles en imaginant ce qui se passerait si les indices perdaient 20 % d'un coup !

Est-ce que cela serait toujours possible ? Déjà oui : si quelque chose et susceptible d'arriver, alors il surviendra nécessairement un jour ( théorème du célèbre je-sais-plus-qui ). Mais bien sûr depuis 1987, le marché est surveillé et contrôlé par des professionnels ( la plunge team )

https://www.investopedia.com/terms/p/plunge-protection-team.asp

Je me demande, moi, si ce n'est pas elle qui est responsable de ces injections ( par le biais, bien entendu, de la Fed ) : la Fed injecte pour que "la plunge team" ou tout réseau de banque agissant avec le même objectif pour faire baisser le pétrole, faire monter les actions, permettre aux banques centrales de poursuivre leurs politiques accomodantes... Et ainsi, bien sûr, sauver de nombreuses banques... pour le moment.

Car - mon article est déjà long et j'en ai sans doute perdu les 3/4 - je ne vais pas vous rappeler que la situation économique, budgétaire et monétaire,et que la situation géopolitique s'aggravent tous les mois, mais que malgré ça les actions redépassent leurs sommets ! Incompréhensible !!!

Les Ricains veulent attaquer l'Iran... Mais ça plaira pas à la population si le pétrole monte ! http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/09/21/37651829.html

Je ne rappelle pas non plus la structure actuelle du marché : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2019/09/16/37639880.html . Néanmoins quand un marché monte sans volume ( et donc qu'il n'y aura pas d'acheteur lors des baisses ), sous l'effet de robots ( qui peuvent se mettre à vendre massivement et subitement ), je me demande, moi ( encore ), si la plunge team sera suffisante, et si les marchés ne pourraient pas allègrement battre le record de 1987 de -22 %...

En ce moment, je mets au défi quiconque de m'expliquer rationnellement pourquoi les actions montent, pourquoi des gens achètent des obligations qui ne rapportent rien ou pas grand chose, et pourquoi l'or baisse. Non, tout ça sent le marché manipulé... à court terme... car en général cela ne dure que quelques semaines... Ensuite il me semble que les banques n'ont pas intérêt à ce que les actions restent aussi hautes. Elles ont aussi intérêt à ce que le pétrole continue de monter. Les USA y ont eux-mêmes intérêt car ils sont producteurs... On se demande juste si la manipulation qui a lieu depuis une dizaine de jours n'avait pas pour seul but de calmer la panique liée à un évènement imprévu... Ensuite les choses pourraient bien reprendre leur cours logique... Je vois mal la pétrole s'effondrer compte tenu des tensions... Je vois mal les métaux précieux rechuter maintenant que leur retournement haussier est validé ( mais j'avais évoqué le risque de consolidation à court terme, ce qui paraît normal )... Je vois mal les actions continuer à flamber...

Enfin, comme dirait l'autre : "je dis ça, je dis rien".

Je dis rien, mais j'agis : je trouve que le pétrole et les métaux précieux, aujourd'hui ne sont pas chers. Je trouve que les actions sont trop chères. Voili, voilou !