En regardant cette vidéo :

 Je dois avouer qu'il n'y a rien de nouveau, ni pour moi, ni pour vous... Mais il y a une morale :

En 2008, j'étais manifestement de l'avis d'O. Delamarche. Je m'étais retiré du marché car il me semblait que tout rebond serait artificiel : basé sur des manipulations bancaires et gouvernementales, et bâti sur l'aveuglement et la naïveté de tout le monde ( les marchés ou la population ).

Je ne vais pas analyser tout ce qui a motivé la hausse des actions depuis : d'abord les licenciements, puis les restructurations, les aides et subventions gouvernementales ( et donc l'argent du contribuable ), les délocalisations, les rachats d'action par les entreprises. Une croissance tirée par les productions et les consommations des pays émergents. Et surtout : la politique monétaire : les quantitative easings ( dont on ne parle plus comme si c'était de l'histoire ancienne / mais l'histoire ancienne va vite devenir l'histoire future ).

En 2008, déjà, nous avions une bulle monétaire et donc un risque de krach monétaire.

Mais 11 ans ont passé ! Incroyable qu'un système puisse durer aussi longtemps ! 11 ans de hausse des marchés action avec pour seule raison : des promesses, encore des promesses, toujours des promesses ! Et le peuple, il faut le dire, aime les ( belles ) promesses. C'est comme le loto finalement. Peu importe que la promesse soit inaccessible, les gens y croiront si elle fait rêver !

Le problème actuel n'est donc pas tant un problème technique ou comptable. Les merdias tenteront de trouver un ou des boucs émissaires à la crise, mais en réalité ils ne trouveront que des facteurs déclenchants, des pichenettes !

En réalité, l'économie a crû sur du rêve pendant 11 ans et les marchés voudraient du rêve pendant au moins 11 ans de plus... Cependant un jour, le réveil arrive... Ce seront des pichenettes qui réveilleront le marché...

Là encore, je ne vais pas rappeler toutes les causes, néanmoins il faut constater que nous n'avons plus de croissance réelle ( la croissance moins l'endettement ), les taux sont au plancher, la dette est stratosphérique, tout comme la spéculation, la pauvreté et le chômage s'étendent, la géopolitique est terrifiante, et les ressources minières se raréfient...

11 ans de rêve... Cela aurait pu durer 10 ans, cela peut en durer 12... Toutefois les marchés ont rarement ( à ma connaissance jamais ) dormi si longtemps...