L'année n'a pas encore commencé, et je lance ma première FAKE NEWS.

Notez bien que je suis seul, bénévole ( ne récoltant pas un sou ni un merci pour ce que j'écris ) et que par conséquent JE NE PEUX PAS ( je rajoute le "pas" pour qu'il n'y ait aucune confusion ) EGALER le niveau des armées de journalistes surpayés ( et payants ). Mes messages ne peuvent donc pas être des informations auxquelles se fier mais il s'agit seulement d'excréments et donc de fake news !

Voici donc mon message :

"Il était une fois les USA qui étaient au bord de la faillite. Le président M. Trompe, voulait des taux d'intérêt bas afin de continuer à s'endetter pour financer une croissance à crédit. La banque des USA, la Fée Fed, d'une part n'aimait pas trop M. Trompe, d'autre part s'inquiétait des effets à long terme de sa propre magie : la magie de l'argent gratuit. En outre, la méchante armée des banquiers avait envie d'une bonne grosse crise pour gagner plus d'argent, car les banques avaient gagné beaucoup d'argent et en voulaient davantage. Pour cela elles avaient vendu leurs actions au plus haut et avaient besoin d'un krach afin de les racheter au plus bas, mettant la main au passage sur les fleurons industriels, technologiques et financiers du monde merveilleux.

NB : dans une crise l'argent ne disparaît pas, il change de mains.

NB : depuis des années, les ânes à listes conseillent aux particuliers d'acheter des actions, alors que certains titres ont déjà perdu plus de 50 % de leur valeur dans cet intervalle... Qu'est ce qu'il sont forts ces ânes-à-liste-qui-ne-disent-pas-de-fake-news !

Le décor étant posé. Le peuple du monde merveilleux de la vraie vie avait compris le problème. Du coup, les indices américains dégringolent et le krach se produit ( comme prévu dans mes précédentes fake news, mais toute ressemblance n'est bien entendu que fortuite ! ).

Le dollar alors s'effondra, d'autant plus que M. Trompe était égocentrique et méchant et de ce fait le reste du monde ne voulait plus continuer à utiliser le dollar comme monnaie d'échange et de réserve. Aussi, plus le dollar baissait, plus l'or montait, et avec lui les autres métaux précieux.

Le monde merveilleux connut un krach boursier, un krach monétaire. Les Américains pouvaient alors acheter des obligations, espérant que la fée Fed réutiliserait sa magie de l'argent gratuit, ce qui était probable, et c'est ce que voulait M. Trompe. Tout d'abord elle lui donna raison. Mais elle était fort fatiguée car il y avait beaucoup d'argent gratuit et le monde entier n'en voulait plus. De plus, les métaux précieux montaient, et l'inflation aussi. Alors sa magie s'arrêta, et elle tenta de rendre l'argent payant en montant ses taux, mais c'était trop tard. Il n'y avait plus de croissance ( sauf celle tirée en apparence par la hausse des prix ).

A la fin, les actions ne valaient plus rien, l'inflation était forte donc les matières premières étaient chères, et pour empêcher cela les taux d'intérêt étaient élevés, donc les obligations ne valaient plus rien non plus.

Heureusement Jeannot lapin avait pris soin de mettre dans une cachette des turbos call sur les métaux précieux, des turbos puts sur les indices, et il hésita à prendre des calls sur l'euro pour rigoler... Mais bof !"