Bonjour,

Après un long silence, je publie un nouveau message. En effet, tous les problèmes ont déjà été expliqués, et les solutions exposées. J'avais arrêté de m'épuiser. Aujourd'hui vient le moment des constats...

D'abord, comme la loi, au service des banques m'interdit de parler d'économie, je m'autorise néanmoins que mes positions baissières sur le DAX ou le CAC affichent plusieurs centaines de % de plus-values. Donc, c'est très bien, et je m'attends à encore améliorer mes performances d'ici l'an prochain.

La révolte sociale que j'avais prophétisée en 2006 commence ( avec un peu de retard puisque je l'attendais depuis quelques années ).

Qu'adviendra t'il des gilets jaunes ? Je ne veux pas entrer dans un débat sur les propositions court-termistes. Je vous laisse néanmoins 2 liens intéressants et courts :

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Les-Francais-sont-dans-le-deni-economique-juge-DNCA-Investments--27737502/?countview=0

Ce dont je suis sûr, c'est que ce mouvement n'est en qu'à son éclosion. Tout d'abord, la crise financière ne fait que commencer. Les retraites ne seront pas payées, l'immobilier en subira les conséquences et ceux qui se croient riches grâce à l'immobilier referont leurs comptes...

Le CAC se maintient actuellement grâce à la consommation ( tant qu'elle tient et les manifestations actuelles la limitent fortement ), à l'industrie ( idem car liée à la consommation ), à la santé, et au pétrole ( mais qui présente un risque de baisse en cas de récession mondiale ). Je m'arrête pour raisons légales...

En cas de crise finançière, les banques sautent, les épargnants trinquent, les industriels pâtissent, les commerçants souffrent ( et parfois se suicident ). Le chômage augmente et en plus, on peut plus le payer. La dette ne peut plus être payée. Les nations sont en défaut de paiement. Du coup grosse déflation dans un premier temps. Dans cette hypothèse que fait le peuple ? Il allume la télé en espérant que Macron les console en leur suggérant des hausses d'impôt, des "efforts supplémentaires" ? J'en doute... Dans cette hypothèse, je vois surtout une explosion des manifestants. Et dans un second temps, comme le privé est surendetté, le public surendetté, les taux au plus bas, l'imposition fiscale au sommet, la croissance dans les abymes, que reste t'il ? La dévaluation monétaire et l'hyperinflation.

https://insolentiae.com/les-etats-peuvent-faire-faillite-france-et-italie-citees-dans-la-derniere-analyse-de-natixis-ledito-de-charles-sannat/

Cela n'est bien sûr qu'une hypothèse. A bon entendeur, je vous salue !