Encore et encore, j'entends parler de krach boursier imminent. Voici ce que je vois :

- Le NASDAQ reste proche de son sommet historique. Graphiquement je n'ai pas d'indication laissant présager un retournement baissier à long terme, même si à court terme une consolidation est possible jusqu'à 4000 points.

- Pour le DJIA, c'est pareil. Il faut dire que la Fed continue à injecter des liquidités. Même si le rythme des injections a ( légèrement ) diminué, il reste élevé et il faut bien que ces liquidités aillent quelque part... Néanmoins les volumes sur le sommet du DJIA sont faibles ce qui remet en question la solidité de cette hausse. Une consolidation est donc aussi possible mais rien ne prouve que les investisseurs ne se repositionneront pas à l'achat après une éventuelle consolidation.

- Le SP500, indice plus large, ressemble fortement au DJIA. Il monte en ligne droite depuis 2012.

- côté européen, l'eurostox50 navigue au-dessus de son support à 3000 points et il a dessiné ce qui ressemble à un double-creux long terme. Ce support peut être retesté mais l'objectif théorique du double creux serait 4000 points.

- Le CAC40 a une forme similaire...

Je ne suis pourtant pas un haussier acharné mais techniquement je ne vois pas de signe de krach pour le moment. Les fondamentaux ne sont pas bons aux yeux de beaucoup d'analystes, néanmoins l'analyse fondamentale peut mener à commettre des erreurs sur les placements financiers. Un jour peut-être les fondamentaux reprendront le dessus, toutefois je fais davantage confiance à l'AT qu'à l'AF, et j'attendrai que l'AT me donne des signaux baissier pour réviser mes prévisions personnelles.

Pour expliquer ce comportement des indices, je ne vois que l'optimisme persistant des marchés, du fait notamment des injections abondantes dans l'ensemble du monde, et aux espoirs de reprise qu'elles impliquent. Les sceptiques fondent leurs craintes sur le fait que les statistiques sont truquées ou embellies, et que ces statistiques se dégradent dans le futur. Cependant, mon avis personnel est que le marché ne fait pas cette analyse et reste optimiste...

PS : ce point de vue est réalisé d'après les données que j'ai aujourd'hui. Pour les bears, je précise que l'on pourrait tout à fait envisager une consolidation des actions, puis un rebond. L'ampleur et la configuration de ces deux phases pourraient ensuite faire évoluer ma prévision. Sauf qu'à l'heure actuelle et d'un point de vue purement technique et graphique, je ne puis pas me prononcer dans ce sens.