Même à l'intérieur du parti socialiste, on s'inquiète de sa mort possible ( https://fr.news.yahoo.com/gauche-peut-vraiment-mourir-dit-manuel-valls-065936659.html ). Cependant, à "droite" comme à "gauche", le constat est le même : les Français n'y croient plus. L'UMP - et avant lui le RPR - et le PS, depuis des décennies, n'ont pas été capables de donner des solutions, des réponses aux Français.

L'UMPS est en panne d'idée. Les propositions faites jusqu'à présent se sont limitées à de belles paroles, de jolies promesses. Beaucoup de personnes y ont crû. Mais l'heure du bilan est venu et, du coup, l'optimisme s'est envolé. Alors les électeurs ont cru bon, enfin, de se tourner vers d'autres voies, d'autres partis. Ce pas est important car il montre que les électeurs ne voient plus d'avenir dans le PS et l'UMP.

Sans repère, les Français votent Front National ou s'abstiennent. Pourtant il existe des idées neuves, des solutions efficaces. Les raisons d'espérer subsistent. Encore faudrait-il que les médias en parlent... Ce n'est pas le cas. Les journalistes seraient-ils aussi déboussolés ? Est-ce la stupeur qui les tétanise ? Est-ce leur Foi inébranlable en l'UMPS qui les empêche de regarder ailleurs ?

Un parti est né dans ce chaos : "Debout la République". Ce parti encore jeune croît à grande vitesse, il mûrit, et pourrait changer de nom à l'automne ( "Debout la France", peut-être ). Dans ce parti, des idées nouvelles sont légion. De nouvelles directions sont proposées... Il suffirait que les Français reprennent courage.

L'UMPS meurt ; le DLR est né ! DLR va grandir, mûrir et s'affiner.