Krach en 2014 ou pas krach ?

NB : Je ne fais pas de prévision, mais j'imagine des scénarios pour BD...

Ci dessous le SP500 sur 10 ans. Il a continué à monter depuis ma dernière analyse : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/08/31/27928422.html. Etant à son sommet historique et suracheté d'après les oscillateurs, j'imagine 3 scénarios baissiers depuis le cours actuel à 1818 $ ( attention : il s'agit de scénarii moyen/long terme qui n'excluent pas une poursuite de la hausse à court terme ) :

- retour sur le support mineur (2) vers 1700 $. Puis rebond. Ensuite retour à la case départ  (1), et ensuite ? Le problème se reposera.

- retour sur le support majeur (3) vers 1600 $, explicable par le tapering. Puis ralentissement économique. Donc reprise du quantitative easing, et donc rebond. Ces 2 scénarios sont des scénarios de consolidation.

- perforation du support majeur (3) et déclenchement d'un trend baissier long terme. Retour vers les abîmes, jusqu'à ce que les banques centrales reprennent leurs injections.

Pour l'heure je privilégie le 2° scénario.

Sur le NASDAQ, c'est pareil. Je trouve que le graphique évoque davantage un hyperoptimisme ( un buy off ) du fait de la cassure des résistances 1 et 2 par une ascension en ligne droite et très pentue en 2013 ( sensiblement à la même vitesse qu'en 2009 ).

Pourtant, lorsque l'indice avait fortement rebondi en 2009, il partait du creux post-krach 2008 et était sous son sommet historique ( il partait même d'un creux majeur ). En 2013, le marché monte à la même vitesse alors qu'il est au-dessus de ses sommets ( et donc très haut, sans que la croissance ne soit bien meilleure ).

Ainsi, tandis qu'en 2010 le marché ralentissait et hésitait à acheter des actions alors que les cours étaient bas ( partant d'un creux et sous leur sommet historique ), le marché achetait par contre à tout-va fin 2012 - 2013 alors que les cours étaient au sommet... Ce n'est pas très logique ! Mais il faut dire que le nasdaq a cassé sa résistance en 2012 ( voir ma précédente analyse : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/05/14/27159899.html ) et qu'il se retrouvait dans le no man's land. Ce fût certes euphorisant, néanmoins pas très rationnel.