Au risque de faire des déçus, je trouve qu'il ne s'est RIEN passé d'extraordinaire la semaine dernière...

La baisse des taux de la BCE ? Pas étonnant car l'Europe est en récession, les banques européennes sont au bord du gouffre. Simplement la BCE rejoint subitement et avec beaucoup de retard la Fed et la BoJ. Draghi a davantage le sens du "grand show" que Trichet en tentant de surprendre et de plaire au public. Sauf que le public n'est pas idiot - dans l'ensemble -, mais dans le détail il y a des robots qui y ont cru...

S&P baisse la note de la France. Bon d'un côté, on savait très bien depuis longtemps que la France méritait moins. D'un autre côté, on connaît l'incompétence et le parti pris anti-européen des agences de notation ( qui n'ont pas revu la note des USA depuis leur fiscal cliff, par exemple ).

Les difficultés du CAC 40 se confirment puisque la baisse des taux de la BCE n'a fait qu'un petit feu de paille.

Les Français se méfient de plus en plus de la politique, de l'économie, du secteur ( et non "service" public ). Les Français ne font plus confiance aux fonctionnaires, à la justice, à la gendarmerie, à l'éducation nationale ( voir le rapport peillon ), etc. Les Français ne font plus confiance au système de retraite, de sécurité sociale, aux syndicats. Ils ne font plus confiance à l'épargne ( assurance-vie, PEA,... ). Ils ne font plus confiance aux marchés ( actions, obligations, immobilier,... ) et font de plus en plus confiance à l'or...

Parlons plutôt des problèmes de fond : nous ne sommes pas dans une démocratie :

 La solution de plus en plus probable est le coup d'Etat :