Depuis la crise des sub-primes et autres prêts douteux, quelques six années plus tard, la BCE fait l'aveu que "aucun système commun d'évaluation des risques pris par les banques n'existe actuellement". Chaque banque a le droit, si elle le souhaite, d'utiliser son propre modèle de calcul du risque... C'est beau la confiance !

Alors - enfin - la BCE décide de faire le point sur la véritable situation financière des banques d'Europe... Mieux vaut tard que jamais... Avouant que les stress-tests de 2010 et 2011 n'avaient rien montré...

Et cette fois-ci, ils vont - finalement - prendre en compte la possibilité d'une récession ! OUAH, et ça nous coûte combien la BCE ?

Mieux encore, "la perspective d'une recapitalisation sur argent public est loin d'être exclue ". Cela nous laisse présager de beaux jours à venir !

http://www.lepoint.fr/economie/comment-la-bce-veut-reveler-le-veritable-etat-des-banques-25-10-2013-1747898_28.php