Contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias ça chauffe entre la Russie et les USA. Je commence à jalouser Depardieu d'ailleurs... Ainsi, Obama montre son vrai visage :http://www.newyorker.com/online/blogs/borowitzreport/2013/09/g20-ends-abruptly-as-obama-calls-putin-a-jackass.html

Les deux plus grandes puissances militaires s'affrontent. Et nous voyons là une belle hypocrisie qui va peut-être prendre fin : "la communauté internationale". Les USA ont souvent et veulent de nouveau attaquer un pays au nom de la communauté internationale. Il y a souvent moyen de faire pression ( accords et pots-de-vin ). Mais cette fois-ci on a l'impression que les USA n'ont plus suffisamment de vin à verser dans les pots, et que les opposants voient tellement d'inconvénients dans la politique US qu'ils demandent davantage de vin avant de céder aux USA... L'hypocrisie du "nous sommes unis, nous sommes d'accord, nous sommes copains" s'efface. La Chine elle aussi a pris de l'assurance, de la puissance économique et militaire, après avoir servi d'usine de production bon marché pour l'occident. Plus généralement les BRICs s'unissent face à un occident déboussolé et devenu incohérent ; l'occident est un roi à l'agonie finalement, dément... Et comme bien souvent dans la démence, c'est celui qui est atteint qui ne se rend pas compte de sa pathologie. Rares sont ceux qui ont une vision lucide de l'occident : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/09/07/27973712.html. Enfin pas tout à fait ! Lors de mes discussions je constate que les Occidentaux connaissent et comprennent de plus en plus la catastrophe vers laquelle ils avancent sans le vouloir ( mais sans y faire face non plus dans l'ensemble ).

De ce fait, qu'adviendra t'il ? Les attaques se feront-elles sans l'accord de la communauté internationale ? Les USA et la France utiliseront-ils d'autres masques ( l'OTAN ? L'axe du bien ? ). Trouveront-ils de nouvelles justifications pour attaquer ( des attentats, par exemple sur le réseau ferroviaire européen ) ? http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/19/01003-20130819ARTFIG00180-al-qaida-menace-le-rail-europeen.php

Aussi je ne sais pas si nous aurons une 3° guerre mondiale mais au moins je suis sûr que nous sommes dans une seconde guerre froide !

Il faut dire que les BRICs ne sont peut-être pas aussi affectés par la crise que l'occident et que ce que l'on veut bien dire ( voir par exemple http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/09/03/27949045.html ). Je ne dis pas que leur économie se porte à merveille, mais je réalise qu'un équilibre finalement plus sain apparaît ( pas pour l'Occident mais pour le reste du monde ). Auparavant il y avait un monde caractérisé par l'omnipotence des USA ( et de ses subalternes ). Désormais nous entrons dans un monde où les puissances régionales s'équilibrent peu à peu... Finalement ce changement affecte les USA ( et l'Occident ) qui perd sa place de maître absolu, mais les nouvelles puissances ont gagné en poids militaire et surtout politique ! Leurs économies se dégradent certes mais l'écart entre leurs économies et celle de l'Occident a diminué.

D'ailleurs se repose la question "qu'est ce qui va se dégrader le plus vite : la situation économique des USA ou celle des émergents ?". On se rappelle comme les USA avaient su détourner le regard concernant leur déficit vers la Grèce, entre autres. Désormais la bulle obligataire aux USA est en plein krach, ce que je prévois depuis des lustres, puisque le taux américain à 10 ans a doublé en 6 mois  ( http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-les-degats-collateraux-de-la-politique-americaine-.aspx?article=4503962882G10020&redirect=false&contributor=Charles+Sannat#Commentaires1_panelCom_32958 ). Sommes-nous en train d'assister à un nouveau jeu qui consiste à détourner l'attention sur les USA vers les émergents ? Cela y ressemble. Après tout, la thaïlande n'est pas la menace économique la plus grave en ce moment...

L'écart économie entre les USA et le reste du monde va encore s'estomper. En fait les USA sont en position de crier à l'aide mais continuent à donner des ordres comme s'ils étaient encore les maîtres du monde ( via d'ailleurs leur monnaie qui est imposée comme la monnaie du monde ). Soyons donc objectifs, trêve d'utopie : un jour viendra, sans doute assez rapidement, où le dollar ne sera plus la monnaie du monde. Tout comme la zone euro ne peut pas laisser un seul pays ( l'Allemagne par exemple ) contrôler l'euro, le monde ne peut pas non plus laisser un seul pays contrôler le dollar et en faire ce qui l'arrange.