Je viens de voir un sondage ( http://www.boursorama.com/monbourso/sondages/sondages.phtml ) auquel les 2568 votants répondaient pour 65 % qu'il fallait augmenter la durée de cotisation. Il faut avouer que les choix proposés étaient tous mauvais selon moi. Toutefois ce sondage montre bien à quel point 65 % des français sont totallement brainwashed et 90.07 % sont au moins partiellement brainwashed...

Pour savoir si quelqu'un fait partie de la matrice, demandez-lui ce qu'il faut faire concernant les retraites. S'il répond "augmenter la durée de cotisation", c'est qu'il fait partie de la matrice. Son esprit est sous contrôle...

Je n'ai pas envie de rentrer dans les détails, mais augmenter la durée de cotisation ne résoudra rien. Les durées de cotisation augmenteront pour les jeunes alors qu'il aurait fallu augmenter les durées de cotisation pour les papy-boomers. D'ailleurs il aurait même fallu augmenter ces durées de cotisation rétrospectivement puisque les caisses de retraite sont actuellement en déficit tel que les caisses sont en situation de faillite virtuelle. Les taxes et impôts ayant augmenté et allant augmenter, la production en France étant en chute libre, la croissance en France étant faible, les jeunes ne peuvent pas espérer gagner suffisamment d'argent pour payer suffisamment de taxes pour enrichir suffisamment de retraités. D'ailleurs les actifs âgés ne trouveront pas suffisamment d'emploi... Enfin bref, on pourrait y passer des heures, pour prouver que le résultat de cette nouvelle politique des retraites amènera à une crise économique, à une diminution des retraites, et/ou à un éclatement du système des retraites.

En période de déflation, tout baisse, y compris les retraites. ( Le seul moyen de préserver les retraites, comme je l'explique depuis 10 ans, c'est l'hyperinflation, avec certes l'inconvénient insuppressible de la diminution du pouvoir d'achat des rentiers ).

Mais on connaît l'origine du problème, les papy-boomers représentent une masse électorale puissante, donc les politiciens éviteront de les fâcher. Je voudrais tout de même dire que cela n'empêchera pas le système des retraites de faire faillite. Les retraités n'ont droit à RIEN puisque la France a un système de retraite par REPARTITION. Personne n'a donc le droit de prendre plus aux actifs si ces derniers ne sont plus capables de donner. C'est un système dit solidaire mais de plus en plus il s'agit d'une solidarité à sens unique : de l'actif vers le retraité, et qui devient inhumain pour l'actif. Désormais c'est au retraité d'être solidaire avec le travailleur. Pas le contraire ! Le retraité ne possède rien, il n'a droit à rien. Il a juste la possibilité de bénéficier d'une solidarité de la part des travailleurs, mais aujourd'hui cette possibilité a été outrepassée.

Enfin, l'espérance de vie a augmenté à la fin du 20° siècle, grâce notamment à la baisse de la mortalité à la naissance et dans l'enfance ; puis l'espérance de vie n'est pas l'espérance de vie en bonne santé ( c'est à dire la vie en capacité de travailler ). Et surtout l'espérance de vie n'augmente plus, elle baisse !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Esp%C3%A9rance_de_vie_humaine

De 1970 à 2009, l'espérance de vie des Américains augmentait de 2,6 mois/an en moyenne mais, en 2010 aux États-Unis, malgré une baisse de la mortalité infantile, qui atteint un minimum historique, l'espérance de vie a, pour la première fois depuis le XIXe siècle, diminué (d'un peu plus d'un mois, passant de 77,9 à 77,8 ans et plus précisément 80,3 ans pour les femmes et 75,3 ans pour les hommes)12. D'importantes inégalités sociales persistent, par exemple entre les populations blanche et noire (4,6 ans de moins pour les noirs). Les causes de cette régression sont une dégradation de la santé aux États-Unis : les maladies cardiaques (dues notamment à l'obésité) et une augmentation des taux de cancer (principales causes de mortalité aux États-Unis, avec 48 % des décès en 2008). Les maladies respiratoires et de la maladie d'Alzheimer (en hausse de 7,5 %), la grippe et des pneumonies (en hausse de 4,9 %), l'hypertension (+4,1 %), les suicides (+2,7 %), et les maladies rénales (+2,1 %) viennent ensuite comme principales explications selon les CDC.

D'après le bilan démographique de la France publié par l'INSEE en 2012, l'espérance de vie a baissé cette année là (84,8 ans pour les femmes au lieu de 85 ans en 2011)

En conclusion, l'argument politique "il faut augmenter la durée de cotisation car la durée de vie augmente" est une idiotie. Ceux qui la répètent sont des moutons.

Néo, viens nous sauver ! LOL