Article intéressant : http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=4374105486G10020&redirect=false&contributor=Adrian+E.+Ash.


Toutefois le graphique présente l'or en dollars de 2013. Les cours de l'or en dollars courants se retrouve ici : http://france-inflation.com/cours_de_l_or_historique_et_actuel.php.

Sur le premier graphique on note bien que les rendements des T-bonds moins l'inflation ont été négatifs en 2008 et en 2012, mais sont restés bien supérieurs à ceux de 1975 et 1980. Rien ne prouve que ces taux vont remonter. Même si c'était le cas, on voit bien qu'en 2009 la remontée de ces taux n'a pas empêché l'or de monter. En outre, que se passerait-il si la croissance ne repartait pas ( les taux directeurs resteraient faibles ) ? Les banques centrales continueraient leur politique de quantitative easing, et à terme dévalueraient les monnaies ( d'où une inflation ). Par conséquent taux officiels quasi-nuls auxquels ont soustrait une inflation élevée donnent des taux réels en chute. En conclusion, rien ne prouve que le cycle des taux se soit retourné à la hausse.

Cependant, la baisse de l'or depuis 2012 pourrait tout à fait être expliquée par la précédente théorie : les marchés anticipent un arrêt des "politiques accommodantes" des banques centrales, en particulier la Fed, depuis 2012. La Fed et le BCE entretiennent le doute en suggérant par moments que leurs politiques " pourraient" s'interrompre. Néanmoins ce ne sont que des avertissements sans fondement ni lendemain. Le marché a peut-être même véritablement cru à la possibilité d'une reprise de la croissance mondiale ( d'où d'ailleurs la hausse des actions ). La réalité suggère au contraire que sans inflation et "politique accommodante", la croissance ne repart pas. Une hausse des taux directeurs est improbable pour le moment car elle accentuerait la récession. Les prix montent peu pour l'instant mais s'ils montaient, les taux directeurs ne les suivraient pas immédiatement. Donc les chiffres de l'inflation des prix monteront avant les taux, et sans doute plus rapidement. Aussi, par exemple, il est possible que les taux montent ( par exemple à 1.5 % ce qui est déjà beaucoup ), mais que l'inflation monte à 4.5 % ( ce qui est peu du fait des politiques accommodantes que nous avons connu et du potentiel redémarrage de la croissance ), aboutissant à un rendement réel des T-bonds de -3 %, et créant un nouveau creux pour le rendement des T-bonds, et un nouveau sommet pour l'or...

Enfin, graphiquement, la courbe des taux n'est pas encore haussière LT : http://www.boursorama.com/bourse/cours/graphiques/historique.phtml?symbole=2xUSABM10A. Il semble plutôt que la courbe a fait un rebond en 2010 comme en 1977, et nous avons apparement un simple rebond technique en 2013. L'or à quant à lui flambé entre 1977 et 1980... De son côté, je trouve exagéré de penser que l'inflation va rester basse ( voir les cours sur http://stockcharts.com/h-sc/ui ou http://www.timingcharts.com/ ). Je vous épargne la discussion sur la validité du cpi ( voir http://blog.crottaz-finance.ch/?tag=deflation ), et sur la différence entre l'inflation aux USA et celle en France ( voir http://philippewaechter.nam.natixis.com/2013/03/13/france-ralentissement-de-linflation-repli-rapide-de-lemploi-la-geniale-composition-de-la-politique-economique-en-europe/ puisque si l'euro baisse il sera plus intéressant d'avoir de l'or pour un européen que pour un américain ).