Le CAC se recogne contre 3600 qui est devenu un support.il rejoint donc son niveau de décembre 2012 ( qu'il n'aurait jamais dû quitter, lol ). Techniquement il n'y a pas grand chose à dire ( et que je n'aie déjà dit... ). Je confirme que le pic de mars a engendré une belle divergence baissière. En hebdomadaire le macd donne une signal de vente et le mouvement directionnel indique que la tendance haussière est terminée. Décidement vous ne me ferez pas acheter des actions françaises ( alors même que c'est la saison des soldes sur l'or, et l'argent ; qui a dit qu'il fallait attendre juin pour les soldes ? )

Le S&P 500 lui cogne son support à 1550. En daily, les oscillateurs sont neutres et les plus optimistes pourront espérer un rebond CT. Mais en weekly, j'ai des signaux de vente. La tendance n'est pas encore véritablement baissière toutefois. Par conséquent vous ne me ferez pas non plus acheter des actions américaines ; je préfère rester à l'écart !

Par curiosité je regarde le djia qui lui aussi pique du nez. Mes indicateurs ne sont pas bons. Pour moi un retour à 14000 est probable. Les 13000 sont aussi envisageables. Ca dépendra du rebond ou non du S&P 500, donc du CAC. Le NASDAQ paraît quant à lui se diriger vers 3100 ou 3000. Après on verra bien...

Bref, la consolidation est confirmée : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/04/15/26935948.html . Néanmoins les actions restent au-dessus de leurs supports, qui sont évidement à surveiller. Je n'ai pas d'argument technique pour "le" krach majeur ( http://lettredamien.canalblog.com/archives/2013/02/21/26471620.html ), cependant il faut préciser que la particularité des krachs ( contrairement aux consolidations ) est d'être imprévisible techniquement, ni dans le timing, ni dans l'amplitude. Ainsi, le krach peut se produire sans que mes indicateurs ne me préviennent ( le krach est prévisible mais pas dans le temps ni dans l'amplitude )...