L'euro remonte depuis fin juillet 2012, notamment par rapport au dollar. Les explications sont nombreuses mais je vous propose une autre version...

Depuis le même moment EXACTEMENT, l'euro monte par rapport au yen. Mais là il n'y a qu'une seule explication : le Japon n'a plus eu d'autres alternatives que de dévaluer le yen en déversant des milliers de milliards de yens ( vraisemblablement 1400 milliards de $ en valeur ). De manière fort logique, tous les intervenants se débarrassent de leurs yens qui perdent leur valeur. Ces intervenants se décomposent en deux grandes catégories : ceux qui possèdent des yens, et ceux qui ont profité des taux d'emprunt quasi-nuls au Japon pour... emprunter des yens ( c'est embêtant d'avoir beaucoup de yens qui perdent leur valeur ). Ces intervenants sont principalement japonais mais pas obligatoirement ( il peut s'agir par exemple de Chinois qui possèdent des yens... Par commodité, je ne parlerai que des Japonais ). Pour se débarrasser de leurs yens, ils ont plusieurs choix :

- les actions, notamment le nikkei qui s'élève comme un feu d'artifice, mais aussi les autres indices internationaux puisque même si ces indices montent moins dans leurs devises nationales, elles montent autant que le nikkei lorsqu'on les valorise en yen ( qui chute ). Par exemple depuis juin 2012 le CAC 40 a monté de 26 % mais l'euro a monté de 38 % face au yen soit une performance globale de 73 % en yen, tandis que le nikkei a monté de 63 % en yen... Au final il valait mieux investir dans le CAC que dans le nikkei !

- les obligations ou l'immobilier occidentaux : même chose que précédemment. En fait l'important est d'acheter des actifs non côtés en yen...

- ainsi donc, directement ( les Japonais achètent de l'euro et du dollar ) ou indirectement ( les Japonais achètent de l'euro et du dollar pour pouvoir acheter des actions, des obligations, de l'immobilier européens ou américains ), les intervenants qui se débarrassent de leurs yens achètent de devises étrangères. Les premières à en profiter sont les "grandes" devises : le dollar et l'euro. Il semblerait même que les Japonais soient moins inquiétés par l'euro que par le dollar puisque depuis juillet, c'est l'euro qui a eu l'avantage face au dollar...

Il n'y a donc pas de miracle économique justifiant le maintien de l'euro et du dollar, encore moins la montée des actions européennes et américaines, mais seulement un extraordinaire crash monétaire au Japon ( qui est officieusement en défaut de paiement mais qui dévalue son yen pour ne pas le devenir officiellement ). Je ne parle même pas des quantitative easings menés par la Fed et la BCE. Tout ne va donc pas aussi bien que les médias nous le disent...

L'or et les métaux précieux devraient profiter de cette situation. Toutefois ma précédente hypothèse explique pourquoi ce n'est pas le cas. Les médias et les gouvernements se gardent bien de parler du Japon. Les médias préfèrent détourner notre attention vers des broutilles sans queue ni tête ( Chypre, le mariage des homos, la procréation médicalement assistée entre 2 hommes, ou la dérive vers la polygamie ). Regardez le cataclysme provoqué par la crise en Grèce ( 34° puissance économique ), au Portugal ( 43° puissance ) ou même à Chypre ( 95° puissance ). Imaginez donc ce qui se passerait si l'on parlait de crise au Japon ( la 4° puissance économique mondiale ). voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_%28nominal%29

En fait, tout cela me fait comprendre POURQUOI il y avait tant de manipulations sur l'or ( largement démontrées ) depuis cet automne. Il devient évident qu'il fallait cacher le cataclysme Japonais, et en profiter pour faire croire que l'euro et le CAC 40 montaient parce que la crise était du passé. Prendre les gens pour des imbéciles est une bonne vieille méthode quasi-infaillible... mais faillible tout de même, n'est-ce pas ?

En termes simples, les médias nous donnent l'impression que tout va bien car les actions sont à leurs sommets ( ou leurs sommets relatifs pour le CAC 40 par exemple ). En vérité, nous sommes dans une bulle ultime alimentée par la panique internationale et en particulier japonaise. L'euro et le dollar ne chutent pas pour la simple et bonne raison que ces devises servent de refuge aux pauvres Japonais affolés. Lorsque le monde se rendre compte que l'économie mondiale est à l'agonie et qu'elle ne survit qu'à coups de respirateurs artificiels, que se passera t'il ?

PS : pour ma part, je me suis débarassé de mes yens il y a plus d'un an... Peut-être un peu trop tôt mais je ne suis plus déçu désormais !