Rien de neuf : le spectacle continue !

Côté devises : la consolidation de l'euro paraît terminée à court terme. Toutefois à long terme la configuration technique et les moyennes mobiles demeurent baissières. On attend toujours le miracle outre-manche concernant le fiscal cliff... Pas de miracle à espérer non plus du côté de leur politique monétaire, budgétaire et économique. Le yen se fait dévaluer à tours de bras ( félicitons d'ailleurs la banque du Japon qui a dû attendre que son endettement dépasse 170 % du PIB pour comprendre que la dévaluation était tout ce qui lui restait, et sourions en pensant aux judicieux investisseurs qui voyaient dans le yen une valeur refuge ). Au final, toutes les devises me paraissent risquées, y compris les devises de pays gérés raisonnablement puisque ces pays seront affectés par la dévaluation des devises étrangères... Ainsi les pays bien gérés verront eux-aussi leur compétitivité et leur croissance flancher du fait des dévaluations de leurs voisins. Reste aussi à espérer que ces pays bien gérés n'aient pas prêté à leurs voisins qui dévaluent. Enfin, je suppose que ces pays devront eux-aussi dévaluer face à la crise ( récession, déficit, endettement ), mais de manière plus modérée. En conclusion je reste à l'écart de TOUTES les monnaies. Je ne spécule ni à la hausse ni à la baisse tant ce marché est manipulé et tant les outils pour spéculer sont contrôlés par les banques dans leurs propres intérêts ( et je sais de quoi je parle ).

Côté actions : je regarde le dow jones monter vers le ciel, bien que je sache que les arbres ne montent jamais jusqu'au ciel. Tant mieux pour le dow jones ! Toutefois mes indicateurs m'indiquent que le dow jones est suracheté, et qu'il existe des divergences baissières importantes qui se multiplient. Ces divergences sont d'autant plus nettes que le dow jones monte vigoureusement ( vigueur expliquée par la vigueur des injections monétaires... ). Du volume, il n'y en a toujours pas ! Pour le NASDAQ, c'est idem, tant que les liquidités afflueront, j'ai l'impression que les actions monteront. Tant qu'on donnera aux robots des fonds à placer, les robots achèteront des actions. Tant que les robots achèteront, les actions monteront. Tant que les actions monteront, les robots trouveront le mouvement haussier et achèteront. Tant que l'on donner de merveilleuses statistiques, très éloignées de la réalité, les robots estimeront que tout va bien... Jusqu'au jour où l'on découvrira une nouvelle affaire Madoff ! Quant au CAC, il suit bêtement... Rien de plus à dire !

Côté métaux précieux : l'or n'est plus très loin de son support à 1540 $ l'once. La consolidation a été sévère ( et injustifiée ). C'était une éventualité dont j'avais déjà parlé et qui aurait pu être même pire : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/12/28/26010397.html. Je vous donne le graph de l'or en dollar pour montrer que sur le plan chartiste nous avons à faire à une stagnation ( consolidation ) et non un retournement baissier pour l'instant. Mais notez bien qu'il s'agit là du london fix ! Sur le NYMEX, le support ( noir ) est horizontal d'après mes données !

L'argent est très similaire. Le platine stagne. Le palladium a bien rebondi.

Les graphiques des métaux en euros ne présentent pas d'intérêt majeur ( l'euro a d'abord créé une protection en baissant mais il est remonté ).


Plusieurs points sont à noter. D'abord les médias ne parlent plus de l'or ou pensent qu'il va baisser. C'est un élément contrarien important ( http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/4/10_Goldman_Sachs_Call_To_Short_Gold,_Triple_Digit_Silver_%26_Chaos.html et http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/4/10_Jim_Sinclair_-_The_Coordinated_Attack_On_The_Gold_Market.html ). Les médias et autres dirigeants essaient de faire croire que l'économie va mieux et que l'or est une absurdité afin de cacher la crise qui vient fatalement. Ensuite, les dévaluations continues et massives du Japon provoquent une fuite des investisseurs, qui se débarassent de leurs yens, et achèteront probablement des métaux précieux. Reste à savoir si et quand l'occident imitera le Japon... http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/4/10_Incredibly_Important_Developments_In_Gold_%26_Silver_Markets.html

Conclusion : nous en sommes toujours au même point. Le marché paraît figé, en attente de repères. Il est circonspect, recherche sa route. Il faut être prudent car si le marché s'aperçoit qu'il a fait fausse route, il repartira en arrière. Seules des interventions monétaires massives l'inciteraient à continuer sur sa lancée ( avec les risques que l'on connaît ). L'or n'est pas un volan éteint. Pour l'instant il est en sommeil.