Je mets à jour mon AT sur les métaux précieux après les manipulations que nous avons subi ces derniers mois : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/12/28/26010397.html. Je vais reprendre les graphiques sur goldmoney afin d'avoir les cotations en euros, bien que que ces graphiques aient un gros défaut : ils ne sont pas en échelle logarithmique... Tant pis, car cela permettra une comparaison avec mes précédents graphiques : http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/10/25/25420721.html.

On voit que la résistance (4) n'a pas permis l'envol de l'or. Pire elle n'a pas servi de support. Même le long support ascendant (1) a été cassé. Mais sans vouloir passer par un paranoïaque, je pense que c'est un bear trap, et je m'explique.

Certes les supports ont été cassés mais cela ne prouve rien si ce n'est que mes prévisions étaient inexactes. En outre, je n'étais sans doute pas le seul à surveiller l'or et ses supports. J'ai déjà vu maintes fois par le passé des résistances brisées, suivies d'une petite hausse puis d'une rechute. Soit il s'agit d'invalidations de figures chartistes, ce qui a toujours été possible, soit il s'agit de manipulations. En effet, mon expérience a montré que des intervenants pouvaient se positionner sur les marchés afin de développer une figure chartiste connue, ou afin de rompre un support et une résistance, de manière à ce que les autres intervenants prennent peur, que des ordres d'achat/vente de couverture sautent, et en fin de compte pour que ces derniers se retrouvent piégés ( c'est le principe du bear trap ). Les intervenants piégés paniquent, ont l'impression que l'élan haussier disparaît ou est moins fort que prévu. Ils revendent donc leurs positions, en l'occurence sur l'or, en se disant que l'on est peut-être au sommet ou pas loin. Ces pièges fonctionnent d'autant mieux qu'une longue période de consolidation a eu lieu auparavant ( or voyez vous-même : l'or consolide depuis plus d'un an, et l'argent ou le platine aussi ). Ainsi même les acheteurs s'exaspèrent. Par exemple, j'ai rencontré il y a peu une connaissance, très intéressée par les placements en physique et qui me lit probablement, qui me disait qu'elle pensait revendre une partie de son argent accumulé ces derniers mois lorsque ce dernier retournera aux alentours des 1000 € le kilo, c'est à dire son sommet de 2011. Pourquoi pas mais mon avis est que l'argent ira beaucoup, beaucoup plus haut...

Cela étant, regardons le graphique de plus près. Déjà l'or est côté en euro. Ce dernier a rebondi comme prévu, amplifiant la baisse de l'or sur le court terme. Néanmoins on voit que les creux sont deplus en plus élevés ( support 2 ) et que les sommets font de même ( résistance 4 ). Le schéma est donc haussier. Cette figure n'est pas exactement un rectangle ni un drapeau, mais sur le principe elle évoque une figure de continuation. Il est donc permis de s'attendre à un rebond sur les niveaux actuels et un retour vers un nouveau sommet historique, en espérant que cette fois le canal haussier sera cassé par le haut.

Pour information, en dollar, l'or a pour l'instant rebondi sur un support mineur à 1630 $. L'or a mieux résisté puisque le dollar a baissé, et je ne vois pas de signe baissier long terme. Il n'y a toujours pas de raison de remettre en cause la tendance haussière long terme, à tous points de vue ( moyennes mobiles, Weinstein, chartisme, indicateurs de tendance, oscillateurs...). En hebdomadaire et en mensuel, j'ai même de très bons signaux d'achat ! Cet élément est intéressant car quelques articles s'interrogent sur les perspectives de l'or et laissent à penser que les goldbugs ( les haussiers ) sont trop optimistes pour l'or ou que l'or est trop cher. Mais la vérité est que les haussiers ne font qu'analyser objectivement les graphiques de l'or et ses fondamentaux, tandis que ceux qui prévoient la baisse de l'or sont des gens qui ne savent pas analyser un graphique et y voient ce qui n'existe pas. Pour ma part je deviendrai baissier sur l'or lorsque j'aurai des signaux de retournement baissier long terme. Ainsi donc je conserve mon or depuis 2005-2006, en dépit des dents de scie que l'or a connu.