Encore une fois, bonnes fêtes à tous ! Je profite d'un petit moment pour analyser les marchés et donner une vision des choses qui n'engage que moi ( vous connaissez les mentions légales, que vous retrouverez en première page... ).

Le CAC 40 a bel et bien rebondi en décembre ( comme d'habitude ). Cela dit on voit que ce rebond a été trop régulier, sans bataille ( voir le stochastique ) et surtout sans volume. Le seul volume important a eu lieu le 21 décembre ( avant Noël ) et il s'agissait d'un copieux délestage. Bref ce rebond s'est fait par inertie, grâce à l'absence d'intervenants en ce mois de fêtes. Il n'y avait pas de conviction mais seulement des gérants qui ont fait des arrangements dans leur portefeuille. Force est de constater une divergence baissière sur le macd. Ce dernier montre aussi un croisement à la baisse. Enfin tout prouve que le CAC est suracheté et prêt à baisser. Donc après 4 mois de stagnation, le CAC a profité de décembre et de l'absence d'intervenants pour effectuer un buy off. Déjà les bollingers se resserrent. La résistance très long terme à 3722 est proche. Sur le court terme j'estime à 10 % la possibilité d'une poursuite de la hausse jusqu'à 3722, et à 90 % la baisse vers 3400. Ensuite, sur le moyen terme, ma boule de cristal ( voir au-dessous ) me dit qu'un retour à 3250 est possible ( 80 % selon moi ) ou un rebond vers les 3400 ( 20 % ).

Plus inquiétant : le CAC forme depuis 2011 un biseau ascendant qui est une figure baissière. Je n'en fais pas le dessin car il n'est pas validé, et en outre une poursuite de la hausse l'invaliderait. Je le signale néamoins pour ceux que ça intéresse et qui iront le vérifier : nous serions sur la résistance, donc les traders agressifs pourront tenter de spéculer à la baisse, au moins jusque vers le support. La cassure sous 3250 constituerait donc une validation de cette figure avec comme objectif le précédent creux à 2700 points... Seule la cassure au-dessus de 3722 invaliderait ce scénario. Tout cela n'est pas en contradiction avec ma précédente AT ( http://lettredamien.canalblog.com/tag/CAC ), puisque le CAC n'a ni cassé sa résistance, ni manifesté de volume important.

Je n'analyserai pas ici le NASDAQ car il ne montre rien de significatif par rapport à ma précédente analyse sur le long terme. A court terme, une baisse est envisageable, ce qui conforte ma prévision de baisse sur le CAC. Idem pour le S&P 500, et pour le DJIA. Certains peuvent suspecter un retournement baissier à l'avenir mais rien ne le confirme à cet instant.