Moscovici nous présente son plaisant projet : http://www.boursorama.com/actualites/deficit-a-3-en-2013-un-objectif-ni-biaise-ni-intenable-pour-moscovici-542a79a1a37a1e2110e22ec660a58d06

L'Etat veut réduire le déficit budgétaire français à 3%. Bon cela fait plusieurs décennies qu'on nous fait la même promesse mais cette fois le PS nous assure qu'il la tiendra. D'emblée, je prévois qu'il s'agit d'un nouveau mensonge du PS, et je le démontre.

Le PS veut ainsi économiser 30 milliards d'euros en 2013, dont 20 milliards sur les prélèvements supplémentaires ( 10 sur les ménages, 10 sur les entreprises ) et 10 milliards d'économie sur le fonctionnement de l'Etat. A noter : les 10 milliards seront obtenus au travers des "licenciements" de fonctionnaires ( ah non, des non-renouvellements de contrats, un arrêt des embauche, ou des départs à la retraite, LOL...). Bizarre, l'Etat deviendrait donc le plus grand licencieur de France ? L'Etat refuse aux entreprises ce qu'elle s'autorise, à savoir faire le plus grand "plan social" de l'histoire ?

De ce fait, les entreprises et les ménages seront taxés de 20 milliards supplémentaires. Il est évident que les ménages taxés de 10 milliards diminueront d'autant leur consommation. Parallèlement, les entreprises taxées de 10 milliards supplémentaires et faisant face à une chute de la consommation de 10 milliards ( sans parler de la baisse de la consommation que nous connaissons déjà ), diminueront leurs investissements et leurs embauches d'autant. Un grand nombre d'entreprises n'y survivront pas car elles sont déjà en difficulté. En outre, les entrepreneurs n'ont guère le moral puisqu'ils prennent des risques qui ne sont pas récompensés. Par conséquent les résultats des entreprises devraient chuter et le chômage augmenter, ce qui fait les 20 milliards de prélèvements n'y seront pas, ni en 2013 et encore moins en 2014.

Parlons des 10 milliards d'économie sur le fonctionnement de l'Etat, et du chômage que cela va créer ( y compris chez les intérimaires et les sous-traitants ), des investissements publics que cela va arrêter et en fin de compte du tarissement de liquidités que cela va provoquer. Ces 10 milliards seront immédiatement suivis par une chute de la croissance et de la consommation.

Bref 30 milliards d'économie de l'Etat se manifesteront par un ralentissement proportionnel de l'économie. Il est donc évident que 30 milliards d'économie n'y seront pas et que le déficit dépassera 3 %. En conséquence, le déficit français et la dette flamberont encore, restant incontrôlables. Cependant, le chômage aura explosé, et la récession sera aggravée.

Je ne dis pas que l'Etat doit continuer ses dépenses déraisonnables mais la solution proposée par le PS est absurde et les promesses du PS sont encore une fois mensongères. Je continue à dire que la solution passe par une dévalorisation de la monnaie, et les dépenses de l'Etat doivent d'abord être revues sur le plan qualitatif et non quantitatif.

PS : vous avez noté que le déficit français a augmenté en 2012, mais surtout que cette hausse est liée en grande partie aux fonds versés pour le sauvetage de l'Europe, conformément à ce que je vous écrivais il y a 1 an... Vous avez aussi remarqué que mes prévisions de croissance pour la France se sont révélées bien plus justes que celles du gouvernement...