Quand une banque se dirige vers la faillite, on lui attribue plusieurs milliards ( aux frais de qui ? ) : http://www.boursorama.com/actualites/espagne-perte-record-pour-bankia-injection-immediate-de-fonds-publics-c0672ec914733e5fd76547acd621a669. La vérité est que Bankia, comme la plupart des banques, a fait des erreurs graves avec son argent... Non, avec l'argent de ses clients ! Souvent les banques font des placements... à la limite de l'honnêteté... et spéculent de manière irresponsable - Remarquez le terme de "spéculation" : quand il s'agit de taper sur le père de famille qui achète 4 actions sur son PEA ou son assurance-vie, on le montre du doigt mais quand c'est une banque, on la soutient -. Les banques ne sont pas justes avec ses clients en plus, il suffit de regarder les tarifs divers qu'elles imposent à leurs services. Toutefois les gouvernements les aident IMMEDIATEMENT.

Par contre si une multi-nationale ( par exemple Peugeot ) est en difficulté, on l'accable, on la blâme, et parfois on l'aide mollement...

Et si une PME fait faillite tout le monde s'en fiche, même si c'est la PME au travers des taxes et impôts qui paie pour les banques, même si la PME est un client de la banque et donc la fait fonctionner, même si la PME crée de l'emploi et de la croissance. Mais non, personne n'aide les PME. Pire on augmente les taxes et les impôts...

Bref tout cela devrait poser question. De quel côté sont les gouvernements, les politiciens ? Et qu'on ne me fasse pas le coup des risques liés à la faillite d'une banque ; je les connais. Cela ne justifie pas que le contribuable paie systématiquement pour toutes les banques. Il y a d'autres solutions ! Quant aux dirigeants de ces banques déficitaires, apprenez donc cette bonne nouvelle : en Espagne leur salaire sera limité à 500.000 €/ an, les pauvres !