Partons d'un article du jour selon lequel le plan de rigueur devrait aggraver la récession :

http://www.boursorama.com/actualites/espagne-le-severe-plan-de-rigueur-devrait-aggraver-la-recession-1b83eeca603ea3dcec30a5937852db8d

Cet article est totalement fondé mais ce qu'il ne dit pas, c'est que l'ensemble du système économique mondial est basé sur la croissance via la consommation de masse, la production à tout va, sans respect des contraintes budgétaires. Aussi pour permettre cette croissance, il faut des dépenses, et pour dépenser, comme il n'y a plus de liquidité, il faut emprunter. En outre les dépenses ne sont pas toujours utiles en tant qu'investissement de long terme. Ces dépenses servent essentiellement à améliorer les statistiques micro et macro-économiques. En effet, en théorie ce qui était utile a été acheté en première intention mais une fois que les investissements utiles sont faits, les dépenses s'arrêtent. En pratique donc, pour que la consommation se poursuive il faut consommer des biens inutiles. Prenons l'exemple de la télévision : une télévision est utile ( quoique... ), deux c'est pratique, mais quatre : quel intérêt ? Même chose pour les voitures. Les consommateur occidentaux ayant acheté ce dont ils avaient besoin ( TV, réfrigérateur, four, machine à laver, voiture, etc... ) s'arrêtent de consommer et du coup la croissance chute. Les consommateurs des pays émergents auraient pû prendre le relais mais ils préfèrent fabriquer leurs biens sur place, ce qui coûte moins cher. Par la même occasion, les industriels occidentaux délocalisent eux-aussi leurs entreprises dans les pays émergents.

Comment tirer la croissance en Occident ? En poussant à la consommation. Mais le consommateur particulier n'est pas fou, il restreint sa consommation. Alors l'Etat prend le relai. Il gave le peuple de subventions, d'allocations, gave les industriels d'aides mais les effets soient de plus en plus restreints... Ensuite l'Etat se met à devenir consommateur et lance de "grands projets" afin de dépenser, consommer. Cela permet de donner un semblant de croissance.

Sauf que ces dépenses sont financées par la dette. Si l'on retirait l'endettement de cette croissance, on verrait que l'Occident est déjà en récession.

En outre cette dette se paie par de l'inflation ( qui est un impôt caché ). A l'heure actuelle la perte de valeur de la monnaie ( l'inflation ) dépasse peu à peu la croissance, c'est à dire qu'en fait les chiffres de la croissance montent du fait de l'affablissement des devises. Par exemple, si les carottes doublent de valeur en euros, le chiffre d'affaire du producteur double, son bénéfice monte aussi et pourtant il ne produit pas plus de carottes...

Quel est le rapport avec l'Espagne ? Eh bien l'Espagne est en train de s'apercevoir, mais un peu tard, que sa croissance repose sur l'endettement. En arrêtant de s'endetter, l'Espagne sombre dans la récession.

Inutile de se moquer de l'Espagne. Le monde entier suit le même modèle... La seule différence qui existe est que l'Europe veut stopper l'endettement. Donc elle plongera forcément dans la récession. Par contre les USA veulent toujours pousser la croissance et la consommation. Ils s'endettent mais leur objectif véritable n'est pas là. En fait il est probable que les USA savent qu'ils ne rembourseront pas leurs emprunts ou qu'ils dévalueront leur dollar afin de rembourser en monnaie dévalorisée ( monnaie de singe ).

Liens :

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/05/03/24170033.html

http://lettredamien.canalblog.com/archives/2012/01/25/23337114.html