L'ensemble des gouvernements européens, soutenus par le milieu financier, se met à chanter en coeur que l'austérité ne suffit pas ( voire qu'elle est délétère ) - ce que j'explique d'ailleurs depuis des années. Comme prévu depuis des années aussi le parti socialiste a remporté la présidentielle. Il faut avouer que tout se déroule de manière TROP prévisible. Les médias ont bien joué leur rôle. L'UMP aussi qui savait bien qu'en prenant Sarkozy comme candidat elle perdrait les élections. Sarkozy a TROP bien joué son rôle de père fouettard - là encore EXACTEMENT comme je le prévoyais il y a des années -.

Le plus amusant est que tout d'abord l'ENSEMBLE des gouvernements change de discours sur la Grèce, comme je le faisais remarquer il y a peu ; alors que la Grèce n'est plus un problème. Le problème serait plutôt l'Espagne, ou l'Italie... Mais on évite d'en parler. Ensuite et c'est plus intéressant les gouvernements ne veulent plus se contenter de l'austérité, y compris ceux qui tapaient durement sur la table en début d'année. La raison est évidente si vous lisez mes mails ou blogs. Je rappele donc que la phase d'austérité est nécessaire avant de faire de la dévaluation monétaire afin que les liquidités injectées ne soient pas dépensées en pure perte. En outre, on profite du climat général pour imposer nouvelles lois et taxes au peuple.Viennent donc ensuite les injections, la hausse de la masse monétaire. Celles ci profiteront directement aux grandes entreprises, aux multinationales, aux lobbies. Voyez donc la pression du lobbie des énergies renouvelables ( qui ne sont pas renouvelables du tout mais sont des merdes polluantes et chères ). Soyez sûr que des milliards seront "investis" dans ces domaines, pour la plus grande satisfaction de leurs rares et riches actionnaires... Mais ceci n'est qu'un exemple.

L'euro a chuté comme prévu depuis les élections. Mais les taux obligataires n'ont pas monté. Cela signifie que les banques COMMERCIALES félicitent Hollande et DEMANDENT de la dévaluation. Elles refusent l'austérité.

La conclusion reste inchangée. Tout cela il faudra le payer. En outre, je ne sais pas le message ESSENTIEL passe. Il me semble tellement évident ! Comment un tel changement des mentalités a t'il pu se produire ? Si rapidement ? Pourquoi ce timing est-il si parfait ? Pourquoi passe t'on d'un consensus à 100 % d'austérité IMMEDIATEMENT vers un consensus à 100 % de croissance ? Pourquoi des socialistes demandent-ils de la croissance, alors qu'habituellement ils la critiquent ? Pourquoi la droite n'a t'elle rien dit ? Pourquoi avoir entendu si longtemps ? Pourquoi la BCE a t'elle mis 12 ans à passer son objectif d'inflation de 2% à 3% alors qu'elle a toujours clamé son objectif de contrôle de l'inflation ? Pourquoi ??? Pourquoi a t'on tenté de restreindre les 500 signatures de Marine Le Pen ?

Il n'y a qu'une seule réponse. TOUT est manipulé. Les gouvernements sont sous contrôle. Les politiciens sont des marionnettes. Les électeurs sont les marionnettes des marionnettes. Oui cela fait peur à certains. Pas à moi.