Pour ceux qui n'ont pas le temps de lire, voir directement la conclusion en gras.

des produits financiers vont être créés (par les anglo-saxons) pour vader la dette de la France

A propos des VADes ( ventes à découvert ) sur la dette française. J'ai émis plusieurs hypothèses qui corroborent avec mes analyses techniques, et qui d'ailleurs sont en adéquation avec l'analyse eliottiste du lien ci dessous :
http://www.elliottwaveforex.com/2010/01/11/eurusd-historical-analysis/#more-4183

Bien que cette analyse ait qq mois elle reste à mon avis adaptée. J'ai davantage de doutes sur l'évolution de l'euro. En effet entre poursuite de la chute et rebond je dirais que c'est du 50-50 %.

Voyons les éléments baissiers sur le dollar :
- D'un côté, comme confirmé aujourd'hui Ben Bernanke veut lancer un QE3 ( assouplissement monétaire, quelle qu'en soit la forme ), ce qui est défavorable au dollar.
- En outre le gros de la crise européenne est déjà anticipée par les marchés. Les mauvaises nouvelles sont dans les cours pour l'essentiel. C'est loin d'être le cas aux USA et en Angleterre.

Quels sont les éléments haussiers ?
- bien sûr on nous rabâche la crise de l'Europe ( mais à mon avis ce n'est pas nouveau. Le Portugal peut faire défaut, voire l'Espagne mais la situation en Italie par exemple reste meilleure qu'aux USA. )
- les élections françaises n'intéressent pas autant de monde que les élections américaines, le 6 novembre 2012. L'administration d'Obama va soutenir le dollar. En d'autres termes de nombreux spéculateurs peuvent encore s'amuser à faire descendre l'euro, donc à faire monter le dollar

En conclusion, ce qui ferait chuter encore l'euro, ce serait une contagion de la dette et une explosion de la zone euro. Ce scénario est encore possible mais moins crédible qu'auparavant. Par contre les yeux pourraient se tourner vers les pays anglo-saxons, surtout à la veille des élections. Si j'étais à la place des partisans d'Obama, je ferai tout pour éviter l'annihilation du dollar. Pour ce faire, j'attaquerais ses concurrents ( notamment l'euro ). Évidemment il est facile de dire que si Hollande passe ce serait un désastre pour la France, l'Europe et l'euro mais en fin de compte la situation globale ne serait pas radicalement différente. Hollande n'est qu'un pion et il aurait les mains liées. Je vois ce dérivé comme un couteau sous la gorge des Français sans que personne ne s'en aperçoive.
Le point crucial de ma réflexion est qu'au delà de l'attaque cupide sur l'euro, je vois une ultime manœuvre contre l'euro avant les élections US. Le marché sera dupe dans un premier temps mais ensuite ? Je pense même que de nombreux pays, Chine compris, profiterait de l'occasion pour acheter des euros...

Les questions que je me pose sont :
- comment évolueront les matières premières ? En cas d'aggravation de la crise elles seraient impactées et pourraient baisser davantage que l'euro à court terme. Toutefois la BCE devrait suivre la politique américaine en créant de la monnaie. Ce serait une bonne occasion d'achat de mp. Et puis l'or pourrait servir de refuge. Si la crise reste stable, les mp rebondiront.
- est-il dans l'intérêt des USA de faire chuter la dette française et l'euro ? Ce serait une occasion de faire des bénéfices sur ces baisses et une bonne excuse pour justifier le désastre économique américain. Néanmoins, la crise s'étendrait aux USA et à l'Asie.

En somme j'ai beaucoup écrit pour ne rien dire, sauf ce que l'on sait déjà : les marchés sont entre les mains des banques centrales et internationales. L'économie est devenue ( comme les politiciens ) une marionnette dont les banquiers tirent les ficelles. L'économie n'est plus réelle, elle est virtuelle. Elle est illusion. Comment décrire et prédire un mirage ? Sauf que... ce que je vois n'est pas un sommet pour les matières premières. Depuis 6 mois -1 an, on assiste à une indécision/consolidation, et les mp résistent même plutôt bien. Toutefois le spectacle de marionnettes tire sur sa fin et le rideau va tomber ( fin 2012 ). Le dollar ne pourra pas éternellement faire illusion. Sa comédie n'a fait que différer la révélation de sa vraie valeur. L'euro ne vaut pas beaucoup mieux mais il n'est pas bien pire non plus. Le yen brille mais il est surement pire que le dollar. Attention : tout ce qui brille n'est pas de l'or...